OL : ça passe en profondeur, Memphis Depay irremplaçable ?

OL

EFFECTIF. Le doublé de Tino Kadewere, entré en jeu à la 57e, en restera le symbole parfait : dimanche dans le Derby, l’OL a pu compter sur des changements décisifs pour s’imposer après avoir été malmené jusque-là. Une illustration de la belle profondeur du banc lyonnais, qui pourrait s’avérer encore plus décisive dans cette saison Covid, ainsi que de l’équipe-type qui s’est dégagée ces derniers matchs, puisque les deux buts de l’OL ont eu lieu au moment où celle-ci était sur le terrain (avec Maxence Caqueret qui « remplace » Houssem Aouar et Sinaly Diomandé à la place de Marcelo, suspendu).

L'équipe qui, à une charnière centrale fluctuante près (on a mis celle de la saison dernière pour l'antériorité), a débuté les trois matchs précédents à Strasbourg, contre Monaco et à Lille.

L’équipe qui, à une charnière centrale fluctuante près (on a mis celle de la saison dernière pour l’antériorité), a débuté les trois matchs précédents à Strasbourg, contre Monaco et à Lille.

Sans évoquer le jeu qui peine encore à être assez consistant, ce petit point sur l’effectif permet effectivement de voir que l’OL est bien outillé et que personne ne semble irremplaçable. Les latéraux remplaçants ne semblent pas moins forts que les titulaires (ce qui pose certes un petit problème), l’espoir de voir une défense centrale émerger n’a jamais été aussi fort avec quatre joueurs de niveau assez similaire et le milieu de terrain est tellement fourni qu’il semble sous-exploité. Et si l’attaque peut sembler un peu légère numériquement, elle peut aussi être organisée différemment.

Avec Aouar ou Lucas Paqueta sur un côté du 4-3-3, dans un autre rôle que Kadewere ou Karl Toko Ekambi, ou avec un système à deux attaquants par exemple. Le plus irremplaçable pour l’instant semble plutôt être Memphis Depay, indispensable en attaquant qui décroche et fait jouer les autres. Le match contre Sainté l’a d’ailleurs là aussi illustré, avec une bonne période qui a abouti aux deux buts qui a coïncidé avec le recentrage du Néerlandais, qui avait jusque-là laissé la pointe à Moussa Dembélé. L’OL, qui ne dispose pas vraiment d’un attaquant au profil similaire à moins d’en créer un, devrait donc sans doute énormément se réinventer en cas d’indisponibilité de Memphis. Une perspective pas vraiment réjouissante alors que son contrat se termine à l’été 2021, et qu’il apparaît donc envisageable qu’il quitte le club dès janvier pour permettre à l’OL de récupérer quelque chose, même si Jean-Michel Aulas a publiquement repoussé cette idée ce mardi.

« Je crois que je n’ai même pas crié. J’ai crié, chérie ? J’ai crié devant le match hier soir ? Non, je n’ai pas crié. Elle dit que c’est bizarre d’ailleurs. »

Publiée par Le Libéro Lyon sur Lundi 9 novembre 2020

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

One Comment

  1. coronavirusonlayn.ru

    13 novembre 2020 at 11:10

    Avec 16 points en 7 matchs (dont 5 victoires consecutives) et une place provisoire derriere le leader parisien, Saint-Etienne realise un tres bon debut de saison. Christophe Galtier, optimiste, espere pouvoir enfin rivaliser avec l’Olympique lyonnais. « En etant honnete, je pense qu’il y a plus de talent a Lyon. Ils ont eu un blesse et pas n’importe lequel. Nabil Fekir n’est pas un dixieme de l’equipe mais je pense plus de 30 %. Ce blesse-la est irremplacable. Il n’en reste pas moins que l’OL va jouer aussi beaucoup de matchs, que les matchs de Champions League generent beaucoup d’efforts, la preuve avec les blesses. Peut-etre que cette annee, peut-etre, on pourra rivaliser avec eux sur la profondeur de banc »

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>