OL – Angers (6-0) : bienvenue à la maison, le football

Memphis

LES NOTES. Dans un Parc OL chauffé à blanc dès avant le coup d’envoi par les hommages à son nouveau directeur sportif Juninho, les Gones ont assuré le spectacle en étrillant Angers (6-0) dans le sillon de Memphis Depay et Houssem Aouar de gala.

Olympique Lyonnais – Angers Sporting Club de l’Ouest 6-0

Buts : Aouar (11e), Dembélé (36e et 65e), Memphis (42e et 48e) et Jean Lucas (72e).

Avertissements : Traoré (60e) à l’OL ; Capelle (70e) à Angers.

OL : Lopes – Dubois (Tete, 69e), Andersen, Denayer (cap.), Koné – Mendes (Jean Lucas, 68e), Tousart, Aouar – Traoré, Dembélé (Terrier, 65e), Memphis. Entr. : Sylvinho.

Angers : Butelle (cap.) – Manceau, Pavlovic, Thomas, Aït-Nouri – Santamaria – Capelle, Pajot (Ninga, 53e), Mangani, Pereira Lage (Bahoken, 68e) – Alioui (Kanga, 68e). Entr. : Stéphane Moulin.

Les notes : Lopes 8 – Dubois 7, Andersen 7, Denayer 7, Koné 7 – Mendes 9, Tousart 9, Aouar 10 – Traoré 7, Dembélé 9, Memphis 10.

Dès la 11e minute, la soirée était déjà réussie. Pas tellement parce que l’ouverture du score contre un adversaire abordable signifie forcément que la victoire est au bout (l’OL l’a suffisamment appris à ses dépens), mais parce que l’image du buteur Houssem Aouar courant avec son numéro 8 dans le dos vers un virage nord aux banderoles célébrant Juninho suffisait à notre bonheur. Mais l’hé-huit-ier veut toujours nous en offrir plus, du bonheur, et a donc continué sur sa lancée pour nous offrir un récital avec en point d’orgue une louche pour servir Memphis Depay, un geste tellement onctueux que même le VAR n’a pas pu la gâcher.

Il était de toute façon difficile de gâcher une soirée où l’on aura vu cette louche et les pas de danse de Memphis autour de Mateo Pavlovic avant d’offrir à Jean Lucas son premier but sous le maillot de l’OL. Et même si l’on adore les artistes, on aura comme la semaine dernière aussi pris notre pied en les voyant cravacher. Car si l’OL n’a eu aucun souci face à l’habituellement solide bloc angevin, c’est certes grâce à l’ouverture du score rapide d’Aouar mais surtout grâce à l’intensité que les Lyonnais ont su imposer, avec notamment un pressing structuré comme on n’en avait jamais vu sur une telle durée au Parc OL.

Votez pour 
le Jurynho !

Des bases collectives qui se mettent rapidement en place et qui aident forcément à se dire qu’Aouar a des airs de Juninho, Lopes le côté décisif de Grégory Coupet, Dembélé le côté tueur de Sonny Anderson, Thiago Mendes la classe de son quasi-homonyme sans H, et Tousart des airs de Philippe Violeau en plus aérodynamique. De là à dire qu’on pense au titre de champion ? Ne nous enflammons pas, on n’en est pas encore là. Et de toute façon, revoir l’OL jouer en équipe équivaut presque déjà à un trophée.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

One Comment

  1. Simon

    17 août 2019 at 4:59

    Denayer 7 ?! Il a tout maîtriser de A à Z…100% de passes réussis plus le nombre de ballons dégagés de la tête, il a fait une prestation remarquable.
    Mendes 9 ?! Ok il a une activité incroyable et il fait plus que combler les brèches mais sur cette partie il perd de nombreuses fois le ballon…

    Sinon ravi que le football revienne à la maison, il peut rester le temps qu’il lui plaira !
    Et je sens qu’il est venu pour rester un petit moment…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>