OL-Ajaccio : ce sera open Bard dans le onze

Bard

AVANT-MATCH. L’OL démarre ce mardi avec la réception d’Ajaccio sa campagne de Coupe de France, la seule autre compétition qu’il joue en plus de la Ligue 1 cette saison. Il devrait y avoir du turn-over.

> OL-Ajaccio, ce mardi à 21h00 (en direct sur Eurosport 2)

Enjeu. Le traditionnel point sur l’effectif en début de conférence de presse de Rudi Garcia avait déjà donné une indication : Jason Denayer est toujours blessé, Thiago Mendes est suspendu pour ce match et Karl Toko-Ekambi était absent de l’entraînement hier pour raisons familiales. La présence de Melvin Bard en conf et l’annonce que Julian Pollersbeck garderait les buts de l’OL a confirmé qu’il y aurait du turn-over. « Ils auront l’occasion de montrer que ce sont des joueurs de qualité, qu’ils sont là pour bousculer ceux qui jouent un peu plus d’habitude, et à moi de tenir compte de leurs performances pour la suite » a ainsi expliqué Garcia à propos des habituels remplaçants, en essayant de ne pas leur donner l’impression de n’être que des bouche-trous. « Le danger c’est de ne pas respecter cet adversaire sous prétexte que c’est une équipe de Ligue 2, mais aussi que les joueurs se disent qu’ils jouent ce match-là plus pour faire récupérer les autres qu’autre chose, alors que ce n’est pas du tout le cas. » Et même si les promesses de concurrence n’engagent que ceux qui y croient quand on voit les perfs de Maxwel Cornet et Mattia De Sciglio, celle de remporter un titre devrait tout de même motiver un club qui en attend toujours un depuis la Coupe de France 2012 (on vous conseille évidemment notre podcast sur la finale contre Quevilly, et l’ère Rémi Garde en général).

>>> Dans la voie des amateurs, Saint-Priest et Vénissieux sont les deux seuls rescapés rhodaniens

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck – Bard, Benlamri, Cornet, De Sciglio, Diomandé, Dubois, Marcelo – Aouar, Guimaraes, Caqueret, Da Silva, Paqueta – Cherki, Kadewere, Memphis, Slimani, Soumaré, Toko Ekambi.

Compo. On l’a dit, Pollersbeck sera titulaire et Bard devrait aussi l’être.

Pour trouver le reste, on essaye une méthode simple : regarder qui sont les habituels remplaçants présents dans le groupe (Djamel Benlamri, Sinaly Diomandé qui aurait de toute façon été titulaire avec l’absence de Denayer, Maxence Caqueret, Rayan Cherki, Islam Slimani), et les placer dans le 4-3-3. Ça nous donne un onze loin d’être dégueulasse, et tout à fait crédible.

La composition probable de l’OL : Pollersbeck – De Sciglio, Diomandé, Benlamri, Bard – Caqueret, Guimaraes, Aouar – Kadewere, Slimani, Cherki.

Le prono de la rédac. Face à une équipe d’Ajaccio rugueuse (on ne l’a pas vu jouer cette saison, mais on ne doit pas prendre trop de risques avec ce prono), l’OL garde plus ou moins tranquillement le contrôle du ballon, sans être toutefois très dangereux dans les trente derniers mètres. Un éclair de Rayan Cherki rend vite le match un peu plus tranquille (1-0, 21e), avant qu’une frappe croisée de Maxwel Cornet en fin de match (2-0, 79e) n’éloigne définitivement le spectre du scénario bourbier. Tous les supporters sont contents dans le débat d’après-match : les uns peuvent dire que les remplaçants habituels ne sont finalement pas capables de dribbler toute une équipe de L2 pour marquer et que le staff a donc raison, les autres que dans un onze remanié et sans automatismes ils ont finalement fait comme les titulaires de 2021, gagner sans briller.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>