OL 2017/18 : le scénario du pire

OL

FOOT FICTION. Le calendrier de la saison est désormais connu, et on peut donc commencer à tirer des plans sur la comète. Eddy Fleck a choisi sept grandes dates de la saison à venir pour nous livrer en exclusivité le scénario catastrophe de la saison 2017/18 de l’OL. Merci de quitter tout de suite cet article si vous voulez éviter les spoilers.

 

30/06/2017 – Prolongation de Rachid Ghezzal

Après des semaines de négociations, l’OL annonce finalement la prolongation de Rachid Ghezzal. Courtisé par Preston North End, Bursaspor et la réserve de l’OL, l’ailier talentueux a finalement décidé de poursuivre sa carrière dans le Rhône. Il devrait toucher autour de 400K€ par mois (avec tickets restaurant) jusqu’en 2021. Le président lyonnais Jean-Michel Aulas s’est félicité de cette signature : « Rachid est un garçon que j’apprécie et c’est toujours important de valoriser ses éléments. Son statut d’international fait de lui l’un des meilleurs atouts de l’équipe et je crois qu’il faut savoir se féliciter d’avoir su garder ce talent dans notre Ligue 1. » Rachid Ghezzal devrait débuter la saison en tant que titulaire puisque Memphis Depay est annoncé absent pour 6 à 7 mois en raison de sa blessure récente en sélection.

 

ol

 

05/08/2017 – Première journée de Ligue 1, OL – Strasbourg (2-1)

L’OL débute sa saison face au promu strasbourgeois après une série de matchs amicaux encourageants : victoires dans le derby contre La Duchère et face à la réserve de Poissy, ainsi qu’un match nul contre une sélection composée des amis de Bruno Genesio (l’équipe de l’OL 1989/90 et quelques journalistes locaux). Face aux Alsaciens, les Gones se présentent en 4-2-3-1 avec Ferri et Gonalons en double pivot, Cornet et Ghezzal sur les ailes et Grenier positionné derrière Sébastien Haller. En instance de départ, Lacazette s’installe dans les tribunes et assiste à la bonne performance de son équipe, qui s’impose sur le score de 2-1 (Haller et Ferri).

Jean-Michel Aulas : « Bruno a démontré toute sa qualité face à une formation qui, rappelons-le, a été championne de France en 1979. Je lui ai envoyé en texto en lui disant que ce ne serait pas sa dernière victoire. »

Gérald Baticle : « On a positionné Sébastien Haller en attaque car c’est le poste qu’il occupe depuis le début de sa carrière. Le choix a été payant. »

 

12/08/2017 – Deuxième journée de Ligue 1, Rennes – OL (3-0)

Bruno Genesio reconduit la même formation pour le déplacement à Rennes, ce qui ne va pas lui réussir. La charnière centrale Diakhaby – Pallois craque à trois reprises en première période devant la rapidité de Makudubela, attaquant arrivé en provenance des Orlando Pirates. Malgré le passage en 4-3-3 en deuxième période avec la rentrée de Mustapha Diallo à la place de Grenier, l’OL ne parvient pas à mettre le pied sur le ballon et subit son premier revers de la saison.

Jean-Michel Aulas : « C’est une défaite cruelle mais je crois qu’il faut savoir relativiser puisque les filles viennent de gagner 6-0 à Cagnes-sur-Mer. »

Gérald Baticle : « On a positionné Pallois en défense centrale puisque c’est le poste qu’il occupait à Bordeaux. Le choix a été payé. »

 

04/11/2017 – Douzième journée de Ligue 1, ASSE – OL (0-0)

Après un début de championnat compliqué, l’OL (9e) a su redresser la barre et sort tout juste d’un nul face à Troyes suivi d’une victoire obtenue à Metz grâce à un but de Cornet (1-0). L’AS Saint-Étienne d’Oscar Garcia est deuxième avec huit points d’avance sur les Rhodaniens et produit un beau football. Le technicien lyonnais aligne une formation en 5-3-2 et parvient à arracher un point à dix contre onze (expulsion de Mustapha Diallo à la 13e minute). Les Gones réalisent l’exploit de ne pas tirer une seule fois au but, ce qui n’était plus arrivé depuis 1917 (le club s’appelait alors le Lyon Olympique Universitaire et le match avait été arrêté à la troisième minute par un tir de mortier).

Jean-Michel Aulas : « Bruno entre dans l’histoire avec ce nouveau record. Il faut savoir mettre en avant ce type de performance. »

Bruno Genesio : « Quand on fait match nul à dix contre onze, c’est une mauvaise performance ? Il faudrait que je m’appelle Ramirez peut-être… Ou Oscar Garcia ! »

 

06/12/2017 – Sixième journée de poule de Ligue Europa, OL – Konyaspor (1-0)

Cette dernière journée de la phase de groupes de Ligue Europa est capitale pour l’Olympique Lyonnais (3e) qui reçoit Konyaspor (2e). Les Gones n’ont pas d’autre choix que de s’imposer s’ils veulent accompagner Zulte Waregem en seizièmes de finale. La rencontre est fermée et il faut attendre la 87e minute pour voir le seul but du match inscrit par Diakhaby sur un corner de Grenier. Le stade s’embrase, Nicolas Pallois se positionne face à la tribune turque et lance un bras d’honneur. Le terrain est envahi et l’arbitre est contraint d’arrêter la partie. La disqualification de l’OL sera prononcée quelques jours plus tard.

Bruno Genesio : « On subit une nouvelle fois des événements extra-sportifs avec des supporters turcs… Mais je suppose que ce sera de ma faute et que les gens vont oublier qu’on a gagné ce match à la régulière… »

Omygod13 sur Twitter : « Oh les lyonnaises ! Kan ya pas PENALZETTE c’est pas pareil fraté ! #UnSeulOlympique #PayetTop10Mondial #PasTropDEauTuVasNoyerLePastis »

 

17/03/2018 – Officialisation du naming pour le Parc OL

Après des mois d’attente, l’Olympique Lyonnais officialise enfin le naming de son stade. Plusieurs grandes entreprises ont approché le président Aulas et le choix s’est finalement porté sur Bonduelle. L’entreprise spécialisée dans la conserve de légumes a dû dépenser pas moins de 2.500 € sur une période de dix ans pour arracher ce contrat liant son nom à celui de l’un des stades les plus fonctionnels d’Europe. Plusieurs animations sont prévues autour des rencontres dont le « Bonduelle challenge », un jeu consistant à viser une boite de conserve avec un ballon en forme de petit pois. Le gagnant remportera un séjour d’une semaine dans une exploitation agricole située dans la Creuse. « Je remercie Bruno. C’est grâce à lui que nous avons obtenu ce partenariat puisque son oncle travaille au sein de cette entreprise », a précisé Jean-Michel Aulas.

 

MemphisBonduelle

 

06/05/2018 – Trente-sixième journée de Ligue 1, OL – Troyes (1-1)

L’Olympique Lyonnais (18e) est aux portes de la relégation et reçoit des Troyens déjà condamnés. Les Gones doivent absolument l’emporter s’ils veulent s’éloigner de la zone rouge. Le Parc Bonduelle affiche une affluence de 157 spectateurs, dont 100 personnes appartenant à la famille de Bruno Genesio. Plusieurs dealers de shit ont investi la zone supérieure du stade depuis quelques semaines et réalisent leur trafic à l’abri des regards. L’OL aligne cinq joueurs dans son onze de départ, les autres ayant décidé de démissionner après l’annonce du naming. Au terme d’une discussion avec les délégués de la rencontre, Jean-Michel Aulas parvient à obtenir un accord pour jouer en infériorité numérique. Grâce à un but de Jordan Ferri en milieu de deuxième mi-temps, l’OL arrache un nul précieux. Le club se sauvera sur le fil quelques semaines plus tard.

Jean-Michel Aulas : « Grâce à Bruno, nous avons réduit la masse salariale puisque de nombreux joueurs ont décidé de partir. En plus d’être un bon entraîneur, il est un formidable gestionnaire. Je pense lui proposer de prendre ma succession au poste de président. »

Eddy Fleck

(Photo Damien LG)

3 Comments

  1. elzanque

    16 juin 2017 at 1:46

    J’ai beaucoup ri, merci !

  2. BGP69

    16 juin 2017 at 3:23

    J’ai des larmes aux yeux

  3. Yoro

    17 juin 2017 at 4:10

    Excellent, article tres détaillé

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>