Notre Jurynho d’OL-ESTAC (3-1) : recrues avec mention

OLESTAC

LES NOTES. Mené à la pause malgré de nombreux moments enthousiasmants, l’OL a réussi à renverser la vapeur dans un deuxième acte pourtant moins flamboyant. Le club lyonnais s’en est notamment remis à deux recrues pour marquer les deux premiers buts.

Votez pour le Jurynho
d’OL-Troyes (3-1) !

Emerson, +3

Le plus étrange dans le fait d’avoir enfin un vrai arrière gauche, c’est qu’on ne le remarque presque plus. Emerson est un latéral bien élevé, qui tient son poste en étant bien placé et qui n’avait marqué que sept buts dans sa carrière en club jusque-là. Son huitième est donc un événement à souligner, et qui permet de mettre en avant Emerson. Car même si on sait qu’il faut se méfier de ceux qui brillent en marquant contre une équipe du City Group, ça fait vraiment plaisir d’avoir un vrai arrière gauche.

Xherdan Shaqiri, +3

L’autre recrue buteuse aujourd’hui, ce qui est moins surprenant qu’Emerson. D’autant que son but est marqué d’une façon caractéristique, cet enroulé du pied gauche dans le coin opposé du but pour lequel Bernard Lacombe l’aurait sans doute qualifié de Rachid Ghezzal helvète. Ça aurait été réducteur, en omettant une vraie finesse dans certaines passes et une envie communicative.


Malo Gusto, +1

Il n’a fait que 45 minutes avant de laisser sa place à Léo Dubois, de retour dans le groupe. Mais ce remplacement est presque un argument : si l’on veut mettre Malo Gusto en avant sur un (demi-)match qui n’était même pas forcément le plus abouti de son début de carrière, c’est aussi parce qu’on sait qu’il n’aurait jamais dû jouer autant de rencontres si rapprochées. Et que malgré ça, il lui restait encore des jambes (il aurait pu avoir une passe décisive dès la 9e minute si Islam Slimani n’avait pas été contré) et surtout un état d’esprit toujours exemplaire. Déjà taulier dans les attitudes, alors que c’était juste un nom rigolo dans les compte-rendus de National 2 du Libéro Lyon il y a encore quelques semaines et que le match au PSG aurait pu être difficile à vivre mentalement.

Islam Slimani, +1

Sa tentative de battre le record du monde de hors jeu à chaque match peut énerver certains supporters, et c’est pour ça qu’on a envie de mettre en avant son utilité sur les remises.

Houssem Aouar, -2

Il aurait pu provoquer l’expulsion de Karim Azamoum, et ses ratés n’ont au final pas prêté à conséquence puisque le match a été gagné par l’OL. On aurait donc pu mettre un cinquième joueur en positif pour cette victoire par deux buts d’écart, Anthony Lopes ou Lucas Paqueta très bons en ce moment, ou Sinaly Diomandé décisif sur un sauvetage sur sa ligne par exemple. La finition devient toutefois un problème récurrent chez Houssem Aouar, en particulier ce fameux plat du pied écrasé et mal placé en guise de devenir sa signature. Celui en face-à-face avec le portier de l’ESTAC restera son plus gros manqué de la soirée, les autres étant plus excusables. Mais l’accumulation joue forcément en sa défaveur.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>