Avant Nice-OL : Peter Bosz ne maîtrise pas encore la collation pour 13h00

Aouar

AVANT-MATCH. On aurait pu parler du classement, avec ce déplacement chez une équipe qui a le même nombre de points que l’OL, ou d’Amine Gouiri et Melvin Bard, qu’on regrette de voir briller à Nice plutôt que dans l’effectif lyonnais. Mais on sait trop l’importance de la collation dans le foot de haut niveau pour ne pas se poser la question : quels sont les résultats de l’OL sur la tranche horaire de 13h00 ?

> Nice-OL, ce samedi à 13h00 (en direct sur Prime Video)

Enjeu. Et cette saison, ce n’est pas terrible. L’OL a en effet été programmé déjà deux fois à cet horaire qui complique le poulet du dimanche, pour deux mauvais souvenirs. La lourde défaite 0-3 à Angers d’abord (qui aura toutefois aussi eu des bons côtés, en nous permettant de ne plus revoir Marcelo en équipe première) et le nul 3-3 contre Clermont alors que l’OL menait de deux buts au Formidable Outil à dix minutes du terme.

L’OL avait pourtant fait carton plein à 13h00 la saison dernière, avec un 2-3 à Strasbourg le 18 octobre 2020 et un 3-0 contre Reims le 29 novembre. Et pour être plus qu’exhaustif, signalons que l’OL avait perdu 0-1 à la maison contre Nantes pour l’avant-dernier match de Sylvinho la saison précédente à… 13h30.

C’était avant la mise en place de l’horaire à 13h00, mais avec une tentative de match plus tôt pour plaire à la Chine (qui avait d’ailleurs valu un superbe tifo Free Tibet du Virage Nord). Après ce bref historique, on espère donc que Peter Bosz prendra exemple sur Rudi Garcia pour les résultats dans ces matchs à l’heure du déjeuner. Et uniquement pour ça.

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck, Bonnevie – Dubois, Gusto, Boateng, Da Silva, Denayer, Diomandé, Emerson, Henrique – Aouar, Caqueret, Guimaraes, Keita, Paqueta, Shaqiri, Mendes – Cherki, Kadewere, Toko Ekambi.

Compo. L’OL a un peu fait tourner jeudi et l’OL ne joue pas avant six jours après ce match.

A priori pas trop besoin de se prendre la tête, donc. On devrait voir l’équipe-type du moment, avec Lucas Paqueta en pointe plutôt qu’un Tino Kadewere très emprunté à Prague.

La compo probable de l’OL : Lopes – Dubois, Boateng, Denayer, Emerson – Caqueret, Guimaraes – Shaqiri, Aouar, Toko Ekambi – Paqueta.

Le prono de la rédac. L’OL s’installe d’emblée dans le camp niçois, mais Calvin Stengs sert parfaitement Kasper Dolberg sur la première incursion des Aiglons dans le dernier tiers (1-0, 12e). Les Gones augmentent un peu le curseur de l’intensité, accumulent les situations chaudes et Paqueta, évidemment, décale Xherdan Shaqiri avant la pause (1-1, 42e).

Le scénario est similaire en deuxième période : but d’Andy Delort (2-1, 67e) et égalisation de Karl Toko Ekambi après une récupération et une percée de Maxence Caqueret (2-2, 77e). A l’extérieur, on se contentera bien de ce nul.

Et, vous l’avez remarqué, on ne joue pas la carte des anciens qui marquent contre l’OL. Même si on sait que tout le monde dira que c’était un pari sûr si ça arrive, en oubliant toutes les fois où ça n’est pas arrivé.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>