National 2 : samedi bricolage contraint pour l’OL

(Photo Damien LG / OL)

NATIONAL 2. En déplacement chez la réserve de l’OM pour la deuxième journée de National 2, celle de l’OL s’est incliné 3-2 après avoir été réduit rapidement à dix et contraint de bricoler défensivement.

OL : Bonnevie – Gusto, Pontet, Lukeba – Soumaré (Da Silva, 48e), Bonnet, Benaissa (Griffiths, 37e), Duku, Bossiwa – Wissa (El Arouch, 18e), Coly. Entr. : Gueïda Fofana.

On le disait la semaine dernière : la composition de la réserve lyonnaise sera plus proche de celle qui a joué le dernier match de Youth League contre Salzbourg que de celle de la première journée de National 2. Pour ce choc contre une autre réserve pro, l’OL alignait donc une équipe jeune et avec très peu de matchs à ce niveau (ce qui n’est toutefois pas une excuse pour cette rencontre, car l’OM était dans une situation assez similaire) dans un système à trois défenseurs centraux qui rappelle celui des pros. Et dans lequel Malo Gusto, ancien milieu de terrain reconverti comme latéral droit, faisait ses débuts dans l’axe de la défense.

Un système qu’on n’aura pas vu longtemps. Dès la 11e minute, Arthur Pontet est surpris dans son dos sur un ballon en profondeur, retient le Marseillais qui partait au but et est exclu. Les conséquences sont terribles : l’OL est venu sans défenseur central remplaçant et sans latéral gauche, Nassim Benaissa recule donc dans l’axe, Gusto retrouve son nouveau poste de latéral droit, Samuel Bossiwa se retrouve latéral gauche…

Mohamed El Arouch fait ses débuts en réserve et remplace Eli Wissa. La punition ne tarde pas, après un autre ballon long dans le dos de la défense l’OM ouvre la marque (20e). A dix, l’OL continue de ressortir les ballons proprement, avec un milieu qui combine bien et une bonne entrée d’un El Arouch très actif, mais ne se crée pas d’occasions par manque de justesse des joueurs offensifs, notamment El Hadj Coly et Yaya Soumaré.

Le pire, le meilleur, le plus drôle :
podcast bilan de la saison 2019/20 de l’OL

Mais l’OL se découvre aussi, et pour preuve de la confusion qui a suivi l’exclusion, Benaissa qui était passé défenseur central revient au milieu et c’est au tour de Noam Bonnet d’être essayé dans l’axe de l’arrière-garde. Sans réussite, puisque l’OM marque deux buts coups sur coup (33e et 35e). Gueïda Fofana tente donc un autre changement, avec l’entrée de Reo Griffiths à la place de Benaissa avant la pause.

La deuxième période est meilleure, l’OL continue de jouer et pose plus de problèmes à l’OM dans les derniers mètres grâce à l’Anglais. La bonne rentrée de Florent Da Silva à la place de Soumaré quelques minutes après le retour des vestiaires fait aussi du bien au jeu lyonnais. C’est assez logiquement que l’OL réduit l’écart par Griffiths après un bon centre de Bossiwa (71e). Et après quelques sauvetages de Kayne Bonnevie, auteur d’un bon match, l’OL se permet même de rêver grâce à un doublé de l’ancien de Tottenham, sur un penalty après une série de dribbles de Bossiwa (90e+2). Trop tard, le score ne bougera plus.

Les perfs

Individuellement, on retiendra les bonne prestations des joueurs les plus jeunes découvrant ce niveau. Malo Gusto (2003) a montré beaucoup de qualités malgré un contexte difficile et un bon adversaire direct. Mohamed El Arouch (2004) a certainement été le meilleur Lyonnais pour sa première en National 2. On connaissait son talent, on a été par sa personnalité. Très actif autant offensivement que défensivement, il a directement pris le jeu à son compte et s’est permis quelques actions de classe, notamment une percussion plein axe en éliminant plusieurs Marseillais. Samuel Bossiwa (2003) a lui confirmé son bon premier match de la semaine passée, en étant lui aussi très actif et surtout passeur décisif avant de provoquer un penalty. A l’inverse, les plus expérimentés devront faire beaucoup mieux si l’OL veut se maintenir. El Hadj Coly (2001) et Yaya Soumaré (2000) ont manqué de justesse et n’ont pas fait de différence, Modeste Duku (2000) a été peu en vue, et l’expulsion d’Arthur Pontet (2001) au bout d’une dizaine de minutes a forcément plombé les Lyonnais…

N2, U19, U17 : cinq jeunes
de l’OL à suivre par catégorie

Saint-Priest, qui débutait sa saison de National 2 après l'annulation de son déplacement à Jura-Sud, s'est imposé à la maison contre Hyères grâce à un départ canon (2-1, deux buts d'Alexis Charveys et Khélis Mahdar dans les cinq premières minutes) tandis que le Goal FC est allé chercher un point sur la pelouse de Rumilly grâce à une égalisation de Malick Assef (1-1).

Saint-Priest, qui débutait sa saison de National 2 après l’annulation de son déplacement à Jura-Sud, s’est imposé à la maison contre Hyères grâce à un départ canon (2-1, deux buts d’Alexis Charveys et Khélis Mahdar dans les cinq premières minutes) tandis que le Goal FC est allé chercher un point sur la pelouse de Rumilly grâce à une égalisation de Malick Assef (1-1).

Kevin G.

(Photo archive Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>