National 2 : Bard en patron, Cherki pas inspiré et une compo inédite

Bard

NATIONAL 2. Opposée à l’Etoile FC Fréjus Saint-Raphaël pour l’ouverture du National 2, la réserve de l’OL a été tenue en échec 1-1 après avoir ouvert le score par Boubacar Fofana. L’occasion de titulariser Melvin Bard et Rayan Cherki, présents à Lisbonne pour le Final 8 de la Ligue des Champions, sans jouer pour le premier et pour un gros quart d’heure pour le second.

OL : ‪Barcola – Pontet, Dramé, Bard (cap.) – Bossiwa (Nsombi, 54e), Ndiaye (Talar, 66e), Benaissa, Anaba – Cherki – Griffiths (Wissa, 54e), Fofana. Entr : Gueïda Fofana et Jérémie Bréchet.

On ne devrait pas revoir cette composition de la saison. En cause, l’absence de la grande majorité des joueurs qui ont composé l’équipe de Youth League battue par Salzbourg mercredi et qui devraient être la base de l’équipe de National 2 cette saison (notamment Florent Da Silva, Semih Altikulac, Castello Lukeba, El Hadj Coly, Yaya Soumaré et Modeste Duku). Cela dépendra aussi de l’avenir des joueurs les plus âgés présents aujourd’hui, Reo Griffiths, Boubacar Fofana, Ousseynou Ndiaye et Issiar Dramé, qui chercheront certainement à jouer plus haut qu’à ce niveau, via des prêts ou des départs. Et pas sûr non plus qu’on revoit souvent en quatrième division Bard et Cherki, qui aspirent à s’installer pleinement dans le groupe pro.

N2, U19, U17 : cinq jeunes de l’OL
à suivre par catégorie

Le début de match a été bien géré par l’OL. Solide et plus entreprenante que Fréjus sans avoir une grande possession, la réserve lyonnaise est récompensé par un but de Fofana sur une percée plein axe et une belle frappe puissante (1-0, 14e). L’OL aurait même pu doubler la mise par Cherki à trois occasions : celui qui a fêté ses 17 ans la semaine dernière a été contré une fois dans la surface après une grosse ressortie de balle de Bard, le gardien est resté vigilant sur un centre-tir quelques minutes plus tard, et il aurait enfin pu ou dû obtenir un penalty après avoir débordé deux joueurs sur la droite avec le même dribble que sur Alphonso Davies mercredi. Si l’OL a petit à petit reculé et abandonné le ballon, les trois défenseurs ont tour à tour fait les interventions qu’il fallait pour empêcher que Fréjus ne se procure de grosses occasions.

L’OL a encore plus reculé et laissé le ballon en deuxième période. Cela s’est traduit par des occasions franches, notamment un centre dangereux passé devant le but sans être repris, suivi d’un cafouillage et d’un gros arrêt de Malcolm Barcola sur une frappe à bout portant. Fréjus a malgré tout été récompensé de sa domination par un but d’une frappe à l’entrée de la surface d’Akim Orinel (1-1, 62e). Malgré un carton rouge pour Raphaël Anaba (76e), l’OL a mieux géré la fin de match pour conserver ce point du match nul. Un résultat plutôt logique malgré un manque d’ambition dans le jeu décevant, et pas assez de temps passé dans le camp adverse.

Individuellement, on retiendra évidemment le bon match de Bard en patron. Comme souvent défenseur central dans une défense à trois, le capitaine a été très bon au duel, à la relance et s’est permis quelques percées. Un match à la hauteur de son statut de pro. Cherki, l’autre pro, a été très présent, mais aussi trop isolé et contraint à l’exploit comme tous les offensifs. Il aurait pu être à l’origine du break si l’arbitre avait sifflé penalty, a souvent été insaisissable pour les joueurs de l’Etoile qui ont fait beaucoup de fautes, mais on regrettera malgré tout une recherche un peu trop systématique du un-contre-un. On retiendra aussi les premières positives en National 2 de Samuel Bossiwa, piston droit remuant en première période, et de Gaël Nsombi, entré à l’heure de jeu et qui a pu montré ses qualités de vivacité et d’élimination sur le peu de ballon qu’il a touchés. Arthur Pontet a aussi fait un bon match dans l’axe, solide et propre à la relance. 

>>> National : derby prolifique entre le Sporting Club de Lyon et Villefranche, et duel amical entre Manu Da Costa et Alain Pochat

C'était la première journée. Ceux qui ont gagné, comme le Grand Ouest Association Lyonnaise (GOAL FC, ex-Chasselay , 3-0 contre Marignane grâce à Nicolas Belvito et un doublé d'Issouf Macalou), sont donc en tête. Ceux qui ont fait nul, comme l'OL, sont en milieu de tableau. Et ceux qui ont perdu sont en bas... avec Saint-Priest, dont le match à Jura-Sud a été annulé pour cause de cas de covid chez le club franc-comtois.

C’était la première journée. Ceux qui ont gagné, comme le Grand Ouest Association Lyonnaise (GOAL FC, ex-Chasselay , 3-0 contre Marignane grâce à Nicolas Belvito et un doublé d’Issouf Macalou), sont donc en tête. Ceux qui ont fait nul, comme l’OL, sont en milieu de tableau. Et ceux qui ont perdu sont en bas… avec Saint-Priest, dont le match à Jura-Sud a été annulé pour cause de cas de covid chez le club franc-comtois.

Kevin G. (avec HH)

(Photo archive Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>