National : deux 1-1 et des regrets pour Villefranche et le SC Lyon

Rivas

NATIONAL. Ce ne sont pas les mêmes regrets, mais Villefranche (qui a dominé son match contre Annecy) et le SC Lyon (devant au tableau d’affichage pendant près de 85 minutes à Concarneau) en auront tous les deux après leurs 1-1 lors de cette 19e journée de National.

Villefranche : Bouet – Lauray, Renaut, Flegeau – Fleurier (Dauchy, 74e), Blanc (Taufflieb, 65e), Sergio, Injai, Pagerie – Segbé (Dabasse, 78e), Garita. Entr. : Alain Pochat.

Après quatre victoires d’affilée, Villefranche espérait forcément enchaîner à la maison contre un relégable. Un scénario qui semblait écrit, surtout après un début de match à sens unique, le 3-5-2 caladois s’approchant facilement de la surface d’Annecy en manquant toutefois de précision après avoir élargi (un rappel utile que les centres ne sont pas si efficaces que ça, au cas où vous n’ayez pas suivi le début de saison de l’OL). Mais un scénario perturbé par un coup franc vite joué en destination de Migouel Alfaréla (0-1, 21e). Pas de quoi changer la physionomie du match, bien au contraire.

Après avoir tapé la barre sur un bel enchaînement de Romain Fleurier, Villefranche a finalement égalisé par une déviation peu académique de Frédéric Injai sur un coup franc lointain (1-1, 61e). Et regrettera sans doute ces deux points perdus par rapport au plan, malgré une envie d’imposer son jeu toujours aussi présente même sur terrain très boueux et de belles occasions. Même si le sauvetage de Kevin Renaut alors qu’Alfaréla avait dribblé Jean-Christophe Bouet et redressé le ballon en angle fermé (83e) a aussi rappelé que le FCVB a parfois été proche de céder en contre et d’interrompre sa série de victoires par autre chose qu’un nul. Un petit coup de froid, donc, mais pas de quoi enrhumer la belle mécanique caladoise.

SC Lyon : Hautbois – Brunetton, M’Dahoma, Seguin, Pierre-Charles (Bong, 90e) – Ezikian, Fadhloun, Jacob – Gbellé, Ayari (Nomel, 67e) – Rivas (Botella, 67e). Entr. : Nicolas Le Bellec.

Nicolas Le Bellec avait aligné deux fois la même équipe pour ses deux premiers matchs. Cette fois, ses changements nous ont donné quelques maux de tête au moment de se demander comment placer la composition du SC Lyon. Et notamment ses cinq milieux axiaux. Garland Gbellé plutôt à droite, Hamadi Ayari plutôt à gauche : voilà les deux seules évidences. Entre les deux, on a parfois vu ça comme un sapin de Noël avec Mohamed Fadhloun en sentinelle et Matthieu Ezikian et Valentin Jacob en relayeurs, la position logique des trois hommes. Mais puisque les deux derniers se sont souvent chargés de la première relance, le numéro 6 Fadhloun n’a pas hésité à monter d’un cran pour ne pas gêner et pour servir d’option, devenant presque le 10 d’un 4-2-3-1.

Un milieu très travailleur qui avait sans doute pour but d’être d’abord solide, ce qui a d’autant plus été le plan une fois que Jordan Pierre-Charles a converti un penalty dans les toutes premières minutes du match (0-1, 6e). Et une fois qu’on a vu que Jonathan Rivas, accroché alors qu’il courait derrière un long ballon pour obtenir ce fameux penalty, était à son niveau de la saison dernière et capable de tout faire tout seul : partir en profondeur pour faire briller le gardien adverse (31e), être poussé dans le dos et tout proche de forcer l’arbitre à siffler un deuxième péno, qu’il aurait peut-être sifflé sans le premier (37e), taper la barre transversale au bout d’une nouvelle course (57e). De quoi laisser des regrets au SC Lyon, tout proche de doubler la marque, qui aura de plus en plus souffert au fur et à mesure du match, et qui se fera finalement égaliser au bout du temps additionnel sur un contre-son-camp de Frédéric Bong… entré quelques secondes plus tôt pour tenir la défense.

Hugo Hélin

(Photo SC Lyon)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>