Nantes – OL : servez-vous pendant que c’est show

Olympique Lyonnais

AVANT-MATCH. Ce dimanche face à Nantes (17 heures, beIN), l’OL a l’occasion de confirmer définitivement son retour dans la course à l’Europe face à un adversaire qui le précède d’un point. Une performance rendue possible par la possibilité de pouvoir aligner enfin deux fois de suite une ébauche d’équipe-type.

Enjeu. Après un départ poussif, l’OL semble paradoxalement avoir réussi à lancer sa saison face aux deux gros budgets du championnat, Monaco et Paris. Après avoir confirmé à domicile face à Lorient, Lyon devra confirmer sa belle dynamique à la Beaujoire, où Nantes a déjà gagné trois fois cette saison pour une seule défaite. Vainqueur l’an dernier sur cette même pelouse, les Lyonnais peuvent d’ores et déjà redevenir un candidat sérieux à l’Europe alors même qu’ils étaient 17es il y a moins d’un mois. Et si on regarde même un peu plus loin : en prenant quatre points avant la trêve internationale, entre le déplacement à Nantes et la réception de Lille le dimanche suivant, ils auront réussi leur début de saison étant donné le nombre d’absents au cours de l’été. Alors s’ils en prennent six…

Compo. Après avoir beaucoup tâtonné, Hubert Fournier semble être revenu à la raison. Autrement dit au 4-4-2 losange. On ne change pas une équipe qui gagne et dont les joueurs ne se blessent même plus. Tout juste pourrait-on imaginer Arnold Mvuemba voire Steed Malbranque entrer à la place de Corentin Tolisso, Jordan Ferri étant devenu, de manière provisoire, indéboulonnable. Milan Bisevac fait bien son retour dans le groupe (tandis que Lindsay Rose est écarté), mais le Serbe ne devrait pas être titulaire. Yoann Gourcuff postule, mais on ne voit pas l’intérêt d’Hubert Fournier à brusquer les choses alors que Clinton N’Jie est chaud comme une baraque à frites.

Olympique Lyonnais

Le groupe : Lopes, Gorgelin ; Jallet, Bisevac, Koné, Umtiti, Bedimo ; Gonalons, Tolisso, Mvuemba, Ferri, Malbranque, Gourcuff, Fekir ; N’Jie, Lacazette, Yattara, Ghezzal.

 

Le prono de la rédac. Face à un bloc nantais bien regroupé mais sans génie, les Lyonnais jouent tranquillement leur jeu et retournent aux vestiaires sur le score de 1-0 grâce à une belle conclusion d’Alexandre Lacazette sur une action collective Christophe Jallet-Corentin Tolisso-Nabil Fékir (38e). En seconde période, Clinton N’Jie entretient son improbable hype en signant un doublé non moins improbable (reprise de la cuisse à la 61e et frappe du gauche déviée à la 67e). 3-0, net et sans bavure.

Hugo Hélin

(Photo Frédéric Chambert – Panoramic)

One Comment

  1. Niko

    28 septembre 2014 at 2:16

    Puisses tu dire vrai ! Mais je crois que Nantes est une très bon’mne équipe et je ne la vois pas ne pas marquer contre nous.. nous verrons !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>