N2, U19, U17 : cinq jeunes de l’OL à suivre par catégorie en 2021/22

OL

JEUNES. L’an passé on vous présentait cinq joueurs à suivre à l’OL par catégorie (National 2, U19 Nationaux, U17 Nationaux). Certains, comme Castello Lukeba, Malo Gusto, Samuel Bossiwa ou Mohamed El Arouch ont évolué comme on l’espérait, et parfois même mieux qu’on ne pouvait l’imaginer. D’autres ont connu des saisons plus compliquées comme Titouan Thomas ou Djibrail Dib à cause des blessures.

Cette saison on vous en présente 15 différents, même si la saison de Bossiwa, Florent Da Silva, Bradley Barcola, El Arouch et les autres sera aussi importante. Voilà donc cinq joueurs par catégorie, comme l’an passé pas spécialement les meilleurs, mais 5 joueurs dont on a envie de parler car leur année sera particulièrement importante, car leurs profils nous plaisent ou car leur évolution nous intrigue.

National 2

Sekou Lega (2003, avant-centre/ailier)

Pro depuis cet été, il était parmi les neuf jeunes en préparation pro, même s’il n’a pas eu beaucoup de temps pour se montrer. Comme Bradley Barcola c’est un profil atypique, très grand mais avec une belle technique même si moins fluide que son aîné. Il a une bonne capacité à combiner, à jouer en déviation. Il sera important pour la réserve cette saison, ses débuts sur les matchs après covid ont été prometteurs, comme ses buts en équipe de France U18.

Djibrail Dib (2002, ailier)

Il a signé pro l’an passé, pourtant il fera ses débuts officiels en réserve cette saison après avoir raté une grande partie de la saison passée à cause d’une pubalgie. Son âge et son contrat font qu’on attend qu’il devienne vite un atout offensif pour la réserve. Joueur très technique et percutant, avec un très beau pied gauche et beaucoup de beaux buts à son actif. Une saison importante pour lui, surtout qu’il y a de la concurrence à son poste. Bossiwa, Nsombi, Barcola et donc Dib sont en effet autant de joueurs offensifs de niveau et potentiel proches, qui peuvent rêver de taper dans l’œil de Peter Bosz en cours de saison, et surtout pour l’an prochain.

Samuel Bossiwa (2003, ailier/piston)

Pro depuis cet été, il a été une belle découverte de la préparation de l’équipe A pour beaucoup. Comme il avait d’ailleurs déjà été une belle surprise de la saison passée, en gagnant rapidement la confiance de Gueïda Fofana qui a fait de lui un titulaire au poste de piston gauche en N2. Ailier/piston avec des qualités de percussion et pas mal de finesse, il a aussi su bien s’adapter à ses nouvelles responsabilités défensives. Une saison à confirmer donc, pour espérer se rapprocher des pros en cours de saison ou l’an prochain. On sera aussi curieux de suivre son utilisation, et de savoir si on le verra plutôt ailier ou piston/latéral.

Idris Bounaas (2003, milieu défensif)

Il vient de signer stagiaire pro. Longiligne, pas très rapide ni très vif, mais sa taille et son magnifique pied gauche (excellent jeu long notamment) font de lui un joueur intéressant. On n’a pas pu le suivre en U19 à cause de l’arrêt des compétitions, mais sa saison U17 était excellente. L’objectif sera de se faire une place en National 2 où la concurrence au milieu sera rude, même si les départs non compensés en pro, la blessure de Sofian Augarreau et un prêt éventuel de Thomas pourraient lui faire de la place.

Oussama Amar (2003, relayeur)

Arrivé du MHSC avant sa saison en U17 Nationaux, il a mis six mois à s’imposer avant de former un très beau milieu avec Bounaas et El Arouch. Depuis, il monte en puissance et a fait bonne impression en U19. Récompensé par un contrat stagiaire cet été. C’est encore un milieu très technique, capable d’éliminer, de marquer, mais qui doit parfois faire attention à ne pas trop en faire. Comme tous les 2003 l’objectif sera de s’imposer en réserve.

Marcelo, comme
un âne en peine

U19

Mamadou Sarr (2005, défenseur central)

Il est en équipe de France U16 et y a même porté le brassard, et jouait déjà en U17 l’an passé. Doté d’un très grand potentiel physique, mais aussi d’une belle technique. Avec de si bonnes bases le potentiel est important, mais il devra être plus fiable défensivement et éviter les erreurs. Un joueur qu’on pourrait vite retrouver en réserve.

Yacine Chaib (2005, latéral gauche)

Un des 2005 surclassé en U17 avant la coupure Covid l’an passé, et qui faisait déjà belle impression. Ancien ailier petit format très doué techniquement, son replacement comme latéral a été une grande réussite. Son énorme activité et son agressivité ont impressionné, et ce n’est donc pas une surprise s’il a découvert l’équipe de France U16. Difficile de dire s’il jouera principalement en U19 ou en U17, cela dépendra aussi du départ ou non de Melih Altikulac, mais il sera forcément en U19 à un moment de la saison.

Pape Fuhrer (2005, milieu central, ailier, piston)

Un de nos coups de cœur sur cette génération 2005. Très polyvalent, capable de jouer au milieu (numéro 10 ou 8, ou dans un double pivot), ailier, et même piston/latéral. Un joueur élégant, avec un bon potentiel physique et une bonne technique, une très belle première touche de balle et un très bon pied, il frappe tous les coups de pied arrêtés. Il était blessé en première partie de saison l’an passé. Quand il est revenu pour les match amicaux, il a vite été surclassé en U17 voire en U19. Même si les matchs amicaux étaient certainement plus propices aux surclassements, ce n’est pas un hasard s’il est le joueur né en 2005 qui a le plus évolué avec les U19. Comme les autres 2005, il pourrait aussi jouer en U17 lors de la saison à venir.

Yannis Lagha (2004, avant-centre, ailier)

On aurait pu choisir Ryad Talbi qui a aussi beaucoup de talent, mais on a préféré vous parler de Lagha, international algérien dans sa catégorie. Il était le meilleur buteur U16 il y a deux ans et on le suivra attentivement car il est très complet dans le jeu. Juste dans ses choix, il participe au jeu avec un bon sens collectif et est aussi capable de percuter et de marquer. Il devra toutefois progresser devant le but, où il manque de sang-froid, un défaut déjà flagrant lorsqu’on l’avait découvert en U14.

Justin Bengui Joao (2005, gardien)

Il est le premier 2005 à avoir signé pro à l’OL, une preuve qu’il est le gardien sur lequel mise le plus le club. Très précoce avec un gros potentiel physique, il est capable d’arrêts spectaculaires sur sa ligne. Pas impérial quand il a été double surclassé, avec des buts concédés évitables, il sera forcément attendu après la paraphe de son contrat pro, que ce soit en U19… voire en réserve.

U17

Bryan Meyo (2006, ailier)

Certainement le 2006 offensif le plus en avance, un ailier capable de jouer dans une attaque a deux, son duo avec Enzo Molébé a d’ailleurs fait des ravages en U15. Petit, très vif et rapide, il est percutant et marque beaucoup. Il sera un des atouts offensifs des U17 avec Thiema Gueye, Joris Manquant et Molébé.

Jérémy Mounsesse (2005, défenseur central)

Une des belles découvertes de la saison U16 l’an passé. Il n’a pas été surclassé en U17 avant la coupure covid, il n’est pas en équipe de France, mais il est le défenseur central qui nous a fait la meilleure impression. Défenseur moderne, avec une belle technique, capable de porter le ballon et de bien relancer, il est aussi plutôt rapide et fiable défensivement. Un profil et une trajectoire qui font penser a Lukeba. On lui souhaite en tout cas la même évolution.

Antonin Marsin (2005, milieu défensif)

On l’a déjà vu en U17 l’an passé, il devrait être un des gros atout cette saison et pourrait former un milieu très intéressant avec Pape Fuhrer… s’ils ne sont pas surclassés en U19. Il joue parfois, et de plus en plus, comme latéral droit ou piston. Il a un grand potentiel physique, ses grandes jambes lui sont utiles à la récupération, mais il a aussi une certaine élégance et est capable de bien ressortir sous pression. Il devrait jouer en U19, et y fera peut-être même la saison.

Fares Benarbia (2005, latéral droit)

Joueur le plus utilisé en U16 l’an passé, il est aussi capable de jouer latéral gauche, ce qu’il sera peut-être amené à faire si Chaib évolue avec les U19. Latéral très actif, avec un bon potentiel physique, notamment sa vitesse, et une bonne technique, il est donc capable d’apporter offensivement. Un des meilleurs joueurs U16 lors de la dernière saison, qui aurait sans doute déjà fait ses débuts en U17 sans l’arrêt des compétitions.

Enzo Molébé (2007, avant-centre)

Le plus jeune du groupe U17 avec Emeric Etondé. L’OL a frappé fort en le faisant venir de région parisienne (Paris FC) en mars. Le club n’a pas hésité à médiatiser la signature de son contrat aspirant malgré son très jeune âge, chose assez rare pour être souligné. Il a beaucoup marqué pour ses débuts à l’OL, jusqu’à être double surclassé, une gestion qui montre elle aussi que le club mise beaucoup sur lui. Son profil d’attaquant complet, en avance physiquement, rapide, puissant et capable de percuter balle au pied, lui permet aussi de jouer sur les côtés. Mais il ne sera pas simple pour lui de briller en U17 cette saison face à des joueurs deux ans plus vieux que lui, surtout qu’on a pu voir a eu du mal lors de ses doubles surclassements en U16 l’an passé.

>>> L’an dernier, on vous donnait d’autres raisons de suivre les U17 d’Amaury Barlet

Kevin G.

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>