Montpellier-OL : ne pas rester sur la paillade

Cornet

AVANT-MATCH. En déplacement à Montpellier pour le compte de la première journée de L1 (si, si), l’OL est déjà à un petit tournant. Et ne sait pas encore si son début de saison entretiendra l’idée que Lisbonne a été un déclic ou si les doutes concernant sa capacité à être performant sur la durée d’un championnat vont revenir à la surface.

> Montpellier-OL, ce mardi à 21h00 (en direct sur Téléfoot)

Enjeu. En attendant le match en retard entre l’OM et l’ASSE jeudi, l’OL peut devenir leader en cas de victoire et même y rester en cas de nul entre ses deux ennemis. A priori anecdotique après trois journées, mais finalement pas tant que ça en cette année incertaine faite de covid et d’hara-kiri parisien de début de saison. Vous nous voyez venir alors que l’OL peut conserver ses quatre points d’avance sur le PSG, voire creuser un peu l’écart cette semaine si tout tourne bien : on n’a pas rangé le #YaCherMoy dans les cartons, il traîne sur le canapé prêt à être dégainé.

On était à
FC Croix-Roussien – Stade Amplepuis

Mais comme tout début de saison, l’enjeu est davantage sur le terrain que sur la calculatrice. Après un nul frustrant mais pas si nul à Bordeaux, l’heure est à la confirmation des progrès entrevus en Gironde. En particulier au niveau du pressing, enfin coordonné et intéressant. De même, Montpellier est un bon test pour voir si l’équilibre de l’équipe et la bonne performance des trois défenseurs centraux se confirme face à une attaque plus dangereuse. Pour le moment, l’OL n’a concédé que 0,45 xG en deux matchs.

Compo. Thiago Mendes n’est pas dans le groupe (accident de voiture), pas plus que Jeff Reine-Adélaïde (blessé) ou Bertrand Traoré (en instance de départ à Aston Villa).

Entre les départs certains ou quasi-certains, l’enchaînement des matchs et les niveaux de performance hétérogènes vendredi en Gironde, difficile de deviner l’attaque qui jouera ce soir. Ce devrait en tout cas être à deux, car le Lib’héros 2020 Houssem Aouar devrait débuter au milieu, recréant ainsi le 3-5-2 lisboète. Du moins dans la structure, car il pourrait y avoir un peu de turn-over outre les deux de devant, même si on a du mal à imaginer lequel (un test sur les postes de latéraux, avec Melvin Bard à gauche ou Jean Lucas à droite ?).

La composition probable de l’OL : Lopes – Andersen, Marcelo, Denayer – Dubois, Caqueret, Guimaraes, Aouar, Cornet – Memphis, Kadewere.


Le prono de la rédac. Avant Bordeaux, on avait tenté un prono sur la série de trois matchs à venir. « L’un sera une purge finissant par un nul ou une courte défaite, l’autre une victoire tranquille et plutôt enthousiasmante, le dernier une victoire poussive et chanceuse, histoire de rendre compliquée la lecture de ce début de saison. » Même si le 0-0 à Bordeaux cache un match plutôt intéressant, disons que la purge amenant le nul a eu lieu, comme prévu. Reste la victoire enthousiasmante ou la victoire poussive et chanceuse.

On partira sur la seconde option. Score final : 1-2, après avoir subi l’ouverture du score de Gaëtan Laborde à la 22e, avoir peiné pour se créer la moindre occasion pendant 60 minutes, mais avoir finalement renversé la vapeur en quelques minutes grâce un but heureux de Marcelo après un cafouillage dans la surface (1-1, 85e) et un autre de Cherki (1-2, 92e) sur un petit numéro personnel.


Vincent G.

(Photo Girondins de Bordeaux)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>