Et si Maxwel Cornet était le Totti de l’OL ?

Cornet

EMBLÉMATIQUE. La dernière victoire de l’OL contre le LOSC ? C’était le 18 novembre 2016, tellement loin que ça oblige à regarder le résumé officiel de la LFP pour se remettre ça en mémoire. Et les compos illustrent d’ailleurs l’éternité qui s’est écoulée depuis. Seuls quatre joueurs figurant sur la feuille de match à l’époque sont en effet toujours là : les deux gardiens qui seront dans les buts dimanche (Anthony Lopes était déjà titulaire, Mike Maignan était sur le banc), Adama Soumaro qui est revenu au LOSC après un prêt au Genoa, et Maxwel Cornet.

LOSC

OL2016

Arrivé en janvier 2015 en post-formation, une filière pas vraiment heureuse pour l’OL ces dernières années puisque ses seules réussites sont l’international ivoirien et Lucas Tousart, Cornet s’apprête donc à fêter ses cinq ans à Lyon. Et a déjà disputé 220 matchs avec l’OL, plus que Nabil Fekir, Claudio Caçapa, Samuel Umtiti, Lisandro Lopez, Sonny Anderson, Rémi Garde, Corentin Tolisso, ou Karim Benzema. Une longévité qui étonne. Et nous aurait étonné si on nous l’avait annoncé après cette victoire à Lille où il était le seul buteur (0-1), mais avait pourtant réalisé selon notre compte-rendu de l’époque « un match raté de plus qui interroge sur son QI football. » Cornet en a fait beaucoup d’autres depuis, y compris en demi-finale de Ligue des Champions. Jamais l’OL ne s’en est pourtant séparé, malgré des offres pour faire une belle plus-value sur l’ancien Messin. Une situation dure à comprendre de la part du FC EBITDA.

Moussa Dembélé, dans la sauce
avant l’effet ketchup ?

A moins de prendre un peu de recul et de considérer que Cornet est le Francesco Totti de l’OL, un joueur qui incarne tellement son club qu’il se confond avec lui. Et que là où le numéro 10 romaniste symbolisait le romantisme et la flamboyance de sa ville, Cornet est le visage parfait d’un OL qui ne sait pas faire progresser ses joueurs individuellement, ne sait pas vraiment où il va collectivement (ailier droit en 2016, Cornet est aujourd’hui arrière gauche sans qu’on comprenne en quoi cela serait profitable aux deux parties à long terme), est hésitant à donner du temps de jeu aux jeunes de son centre de formation même quand les joueurs extérieurs enchaînent les prestations médiocres, est souvent décevant et protégé par un climat très indulgent entourant le club (l’abnégation mise en avant pour Cornet, les objectifs modulables pour le club), mais est capable de sauver les apparences grâce à ses qualités individuelles et quelques grosses performances dans des matchs de gala. L’OL de la deuxième partie des années 2010, c’est lui.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

One Comment

  1. Марина

    1 novembre 2020 at 8:06

    Maxwel Cornet va-t-il quitter l’OL cet t ? L’attaquant lyonnais semble, en tout cas, courtis par plusieurs curies europ ennes. C’est notamment le cas outre-Rhin, o le Borussia Dortmund songerait au joueur de 20 ans pour pallier le d part d’Ousmane Demb l .

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>