Lyon-Nice (2-1) : OL, le grand sot

Damien LG

LES NOTES. Avec l’OL cette saison, rien ne sera jamais facile. Même avec un avantage assez heureux à la demi-heure de jeu, les Lyonnais ont fait preuve d’une grande créativité…pour se mettre en difficulté. Mais ça passe quand même et l’OL saute de la 14e à la 7e place. 

 

134 journée de Ligue 1, samedi 23 novembre 2019 Olympique Lyonnais – OGC Nices 2-1

Buts : Reine-Adélaïde (10e), Dembélé (28e sp) pour l’OL ; Dolberg (78e) pour Nice.

Avertissements : Reine-Adélaïde (10e), Mendes (90e) pour l’OL ; Dante (55e), Burner (65e, 86e), Ounas (90e) pour Nice.

Expulsion : Marçal (34e) pour Lyon ; Burner (86e) pour Nice.

OL : Lopes – Dubois (cap), Andersen, Denayer, Marçal-  Traoré (Cornet, 71e), Mendes,  Tousart – Reine-Adélaïde (Koné, 37e) – Dembélé, Terrier (Rafael, 79e). Entr. : Rudi Garcia.

Nice : Benitez – Burner, Hérelle (M. Sarr, 46e), Dante, Nsoki – Boudaoui (Lusamba, 79e), Cyprien, Lees-Melou – Ounas, Dolberg, Ganogo. Entr. : Patrick Vieira.

Les notes : Lopes 7 – Dubois 4, Andersen 4, Denayer 5, Marçal 2 – Traoré 4, Mendes 3, Tousart 5, Reine-Adélaïde 6 (puis Koné 4), Dembele 5, Terrier 4*.

 

Votez pour le Jurynho !

 

23 novembre 2019, 17h42, l’impensable se réalise. Après avoir fait preuve d’une grande maladresse face au but depuis son arrivée à l’OL, Jeff Reine-Adélaïde marque enfin après une action un peu bizarre, mais dans laquelle il est impliqué à la récupération à l’origine, à la construction et à la finition. Trop fort. L’évolution de la carrière de JRA passera par une meilleure adresse dans les zones de vérité, tout comme son illustre prédécesseur Tanguy Ndombele. Malgré ça, comme nous vous l’avons dit, l’OL ne veut pas faire facile. 

À la 18e minute, Marçal se fait prendre dans le dos par un ballon en profondeur. Boudaoui a un deux contre zéro à négocier, mais sa passe pour Dolberg est trop profonde. L’OL s’en sort extrêmement bien. Et Nice est très gentil avec l’OL. À la 27e minute, Nsoki perd un ballon, Dante ne sort même pas au pressing pour essayer de la récupérer et Hérelle concède le penalty sur Dembele, bien trouvé par Terrier. Un Grand Chelem dont Dembele va profiter pour mettre son dixième but de la saison en L1 et devenir provisoirement le meilleur buteur du championnat. De quoi augmenter la valeur du joueur sur Transfermarkt.

34e minute, cette fois, c’est l’OL qui offre un cadeau aux Niçois. À 40 mètres du but, et sans aucun danger immédiat, Marçal tente le tout pour le tout en voulant dégager un ballon, une action plus commune quand on défend près de la cage. Ce n’est pas forcément très intelligent, encore moins quand le coup de pied touche la tête d’un adversaire. Carton rouge logique. Koné remplace Reine-Adélaïde juste après afin d’avoir un vrai arrière gauche sur le terrain.

Le reste du match a été une bonne occasion de rappeler que Lopes, même dans une mauvaise saison, est capable de sauver l’OL. Si Dolberg a trompé sa vigilance (et le marquage d’Andersen) à la 78e minute d’une subtile déviation du bout du pied sur un centre de Burner, le Portugone a tenu l’OL dans le match avec ses réflexes et son agressivité dans la surface, sans faire un match parfait pour autant. Plutôt encourageant vu son exercice 2019-2020 jusqu’à présent.

Après l’arrêt de Lopes sur une frappe de Lees-Melou (totalement seul à l’entrée de la surface), il ne se passe plus grand-chose. Dembele s’arrache sur un ballon le long de la touche pour obtenir une faute et un deuxième jaune de Burner. C’est la meilleure action de la deuxième mi-temps pour les Lyonnais. Le match se conclut par deux grosses interventions de Koné devant Ounas. Victoire 2-1, rideau.

Encore une fois, l’OL a offert une prestation qui ne restera pas dans les mémoires. Mais l’accumulation de ce genre de match cette saison font que le club devra se souvenir de beaucoup de choses au moment d’attaquer le mercato hivernal dans 39 jours. En attendant, place à la Ligue des Champions et un déplacement à Saint-Pétersbourg.

Raymond Jacquet

(Photo Damien LG)

* Une erreur d’édition a laissé dans un premier temps Martin Terrier avec la note de 2/10. Nos excuses aux lecteurs, ainsi qu’au joueur. N’empêche, tu dois faire mieux Martin.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>