LOSC-OL : cadors en Europe, ventre mou en Ligue 1

Dembele

AVANT-MATCH. La rencontre entre le LOSC et l’OL oppose deux équipes qui ont terminé en tête de leur poule en Europe, Lille en Ligue des Champions et Lyon en Ligue Europa. Mais en Ligue 1, les choses sont différentes et les deux clubs sont en deuxième partie de tableau avant ce qui reste un choc.

> LOSC-OL, ce dimanche à 13h00 (en direct sur Prime Video)

Enjeu. L’un des petits plaisirs du supporter, c’est de regarder le classement en début de week-end et de se demander à quoi il pourrait ressembler à la fin de celui-ci. A chaque fois les prédictions sont évidemment positives. Et cette saison pour l’OL, elles sont le plus souvent contredites par la réalité.

Malgré la 13e place et la majorité de matchs non-gagnés (6 victoires en 16 rencontres), le supporter de l’OL peut toutefois continuer à être un peu confiant au moment de sa traditionnelle lecture du classement. La 5e place n’est en effet « seulement » qu’à 5 points et le podium à 6. Même si le point de retard qu’on n’a pas pris en compte et la dure réalité des matchs à venir peuvent encore rattraper quelques illusions.

OL : l’échec Juninho plutôt que
l’échec de Juninho ?

Compo. Denayer, Diomandé, Shaqiri et Toko Ekambi sont out sur blessure (Reine-Adélaïde aussi, mais on précisera plutôt quand il ne le sera plus) et Paqueta est suspendu.

Autant dire que la compo se fera rapidement, ou pas si Bosz décide d’innover. Dans le cas contraire, il faudra choisir entre Dubois de retour de blessure et Gusto qui a assuré l’intérim, entre Da Silva et Lukeba qui semble avoir pris l’avantage, et entre Dembélé ou Slimani en pointe.

La compo probable de l’OL : Lopes – Gusto, Boateng, Lukeba, Emerson – Caqueret, Guimaraes – Cherki, Aouar, Kadewere – Dembélé.


Le prono de la rédac. Pas sûr qu’avec Sanches et David en face l’OL ait intérêt à ce que le match s’emballe dans la réalité, mais on a envie de voir du foot. Et de voir l’OL gagner, donc on va imaginer le scénario parfait : deux buts rapides, par Dembélé (3e) et Aouar (7e), une réduction du score avant la pause par Yilmaz (41e), mais un OL qui ne tremble pas et enfonce le clou par Kadewere (54e). Le but d’Ikoné (88e) est anecdotique, et la victoire 2-3 a des allures de tournant de la saison. Jusqu’au prochain nul terne à la maison contre un club quelconque.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>