L’OL vise un premier trophée depuis 2012 (être le meilleur 4e de l’histoire de la L1)

Paqueta

AVANT-MATCH. Rudi Garcia n’a pas voulu minimiser en conférence de presse l’immense exploit qu’a déjà réalisé son OL, et qu’il peut encore bonifier ce dimanche contre Nice. « On a 76 points. Le bilan comptable de la saison est excellent. Si on finit avec 79 points, ce serait assez exceptionnel », a ainsi reconnu l’ancien coach de l’OM, avec qui il avait déjà connu la joie d’une quatrième place avec un grand nombre de points. Et s’il n’exclut pas de faire mieux, cela resterait forcément un bonus. « J’espère qu’on aura la cerise sur le gâteau qui serait la Ligue des Champions, mais le gâteau il est là et il est beau. » L’OL pourrait en effet tout simplement devenir le quatrième avec le plus de points de l’histoire de la Ligue 1.

> OL-Nice, ce dimanche à 21h00 (en intégralité sur Multisports 2 et en multiplex sur Canal+)

Enjeu. Un exploit dont la portée historique n’a visiblement pas été comprise par la starlette locale Houssem Aouar. « Si on finit quatrièmes avec 79 points, il ne faudra pas se satisfaire des 79 points », a lâché le numéro 8 de l’OL. « On aurait voulu atteindre le podium. » Une mentalité qui colle hélas à merveille avec celle de supporters pas toujours conscients des réalités du football et qui en veulent toujours plus : après des saisons où ils se plaignaient que l’OL terminait héroïquement troisième, ces enfants gâtés s’apprêtent donc désormais à pleurer parce que l’OL s’apprête à vivre deux saisons d’affilée sans Ligue des Champions pour la première fois depuis le début du XXIe siècle.

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck – Bard, Cornet, Denayer, Diomandé, Marcelo, De Sciglio, Dubois, Gusto – Aouar, Guimaraes, Caqueret, Paqueta, Mendes – Cherki, Memphis, Slimani, Soumaré, Toko Ekambi.

Compo. Trois absents annoncés par l’OL : un jeune (Da Silva), un défenseur central remplaçant (Benlamri) et un titulaire de la bonne série de fin 2020 dont on ne sait plus trop s’il l’est toujours (Kadewere).

Autant dire un groupe quasi au complet, ce qui n’aide pas forcément à deviner le onze. Le secteur du milieu est ainsi bien fourni, avec cinq titulaires en puissance pour trois places dans l’axe, ce qui nous conduit presque à imaginer Aouar (présent en conf, donc) titulaire à gauche au détriment de Slimani numériquement (puisque Memphis serait recentré).

La composition probable de l’OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Denayer, Cornet – Guimaraes, Caqueret – Toko Ekambi, Paqueta, Aouar – Memphis.

Le prono de la rédac. L’OL, fébrile face à des Niçois sérieux en défense malgré l’absence d’enjeu, se retrouve vite mené sur un but non pas de Gouiri, ce serait trop facile, mais de Dolberg (19e). Les Lyonnais finissent par renverser la vapeur dans les vingt-cinq dernières minutes, grâce à un doublé de Memphis (67e et 86e) et un but d’Aouar (78e) – un choix de pronostic un peu sentimental, mais qui reste néanmoins plus sûr que d’imaginer Toko Ekambi décisif (aucun but ni passe dé sur les dix derniers matchs, en dix titularisations et seulement 49 minutes ratées au total).

Tout ça ne sert toutefois à rien, puisque Monaco a déjà fait le break. Enfin, « à rien » pour les supporters qui ne pensent qu’en terme de podium : Rudi Garcia rappelle ainsi que l’OL a pris autant de points que lors de deux de ses titres, et plus que lors de ses deux premiers (qui se disputaient certes dans une Ligue 1 à 18).

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>