Les nouveaux entraîneurs de l’OL réussissent bien leurs débuts

Olympique Lyonnais

SOUS L’HORLOGE. Si Sylvinho veut se rassurer avant la première journée de Ligue 1 à Monaco ce vendredi, ou si au contraire il veut se rajouter un peu de pression supplémentaire selon la façon dont on voit les choses, il peut se tourner vers l’historique des débuts des nouveaux entraîneurs de l’OL. Aucun coach n’a en effet perdu son premier match officiel à la tête du club lyonnais au XXIe siècle. Il faut remonter à 1997 pour voir une première ratée, avec la défaite de l’OL de Bernard Lacombe contre Metz à Gerland (0-1).

Aucun des huit entraîneurs passés depuis n’a donc perdu pour ses débuts à l’OL. Et ils ont même le plus souvent gagné : seuls Claude Puel (0-0 et défaite 5-4 aux tirs au but à Bordeaux lors du Trophée des Champions 2008) et Jacques Santini (2-2 contre Rennes à Gerland en 2000 après avoir remonté un déficit de deux buts grâce à Tony Vairelles et une égalisation de Sonny Anderson à deux minutes du terme) ont ainsi concédé le nul pour leurs débuts lyonnais.

Autre curiosité à noter : les entraîneurs récents de l’OL commencent rarement par des matchs de Ligue 1. Depuis Lacombe et en plus de Santini déjà cité, seul Rémi Garde avait commencé son règne lyonnais par une rencontre de championnat (victoire 1-3 à Nice en 2011). Pas totalement illogique puisque l’OL a souvent disputé le Trophée des Champions depuis le passage au nouveau millénaire : Paul Le Guen (5-1 contre Lorient à Cannes en 2002), Gérard Houllier (4-1 à Auxerre en 2005 avec un triplé de John Carew) et Alain Perrin (2-1 contre Sochaux en 2007) ont ainsi tous remporté un trophée (certes plus anecdotique qu’autre chose) au bout de leur premier match lyonnais.

Mais les deux derniers entraîneurs de l’OL ont aussi débuté autrement que par de la Ligue 1 pour de moins bonnes raisons : Hubert Fournier (victoire 1-4 à Mlada Boleslav) a ainsi dû entamer sa première saison lyonnaise très tôt à cause de la cinquième place de l’année précédente et des tours préliminaires de Ligue Europa qui en découlent (avec une fameuse élimination contre l’Astra Giurgiu au tour suivant) et Bruno Genesio a débuté par de la Coupe de France (avec une démonstration offensive 7-0 contre Limoges) à cause du licenciement en pleine saison de son prédécesseur. Sylvinho fera donc office de petite exception en commençant par le championnat. À lui de ne pas l’être sur le résultat.

Sondage : à quelle place
finira l’OL en Ligue 1 ?

Hugo Hélin

(Photo OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>