Les notes de Reims-OL (on a juste copié celles de l’Équipe et changé deux-trois trucs)

SDROL

LES NOTES. La diffusion sur Foot+ et les copains de passage à Lyon pour la période des fêtes nous ont convaincus d’aller voir le match Reims-OL dans un bar. Du coup on n’en a pas trop de souvenirs (ce qui est sans doute normal), mais pour assurer la continuité du service et les moyennes de fin de saison on a quand même trouvé un moyen de mettre des notes : copier celles de l’Équipe en changeant deux ou trois trucs.

Votez pour
le Jurynho !

Anthony Lopes (6+1=7). On se souvient de peu de choses de ce match, mais l’image de Lopes semblant sortir d’un match de rugby avec son maillot boueux et son pansement autour de la tête est l’une d’elles. A failli sortir sur blessure deux fois sans que Paolo Rongoni ne soit responsable, ce qui mérite bien la meilleure note du soir.

Kenny Tete (3). On a plutôt dit du bien de lui sur les derniers matchs, et il a donc provoqué le penalty de l’égalisation. Voilà pourquoi on écrit bénévolement sur le Libéro Lyon pendant que Bruno Genesio est grassement payé par l’un des plus grands clubs du continent chinois.

Remplacé par Rafael (5). Qui n’a pas provoqué de penalty ou reçu de carton rouge, ce qui mérite largement la moyenne.

Marcelo (6-1=5) et Lucas Tousart (6-1=5). Astuce : quand on vous en dit du bien, toujours minorer. Même quand ils marquent.

Houssem Aouar (3+1=4). Cf Marcelo et Tousart, mais dans l’autre sens.

Maxwel Cornet (5-1=4). Hors de question qu’on mette une meilleure note au Roberto Carlos de Rudi Garcia qu’à Aouar, on a quand même un peu de respect pour le football malgré tout ce qu’il nous a fait subir ces dernières années.

Jason Denayer (5), Thiago Mendes (4) et Bertrand Traoré (4). Prix de gros pour les mecs dont on n’a rien à dire, à part cette réflexion entendue au comptoir : « Traoré c’est le meilleur joueur du monde sur les six premières minutes des matchs. »

Martin Terrier (3). Très surpris d’apprendre que Terrier a fait un match neutre, c’est quoi la suite, vous allez me dire qu’il a volé sur chaque duel à l’épaule ?

Moussa Dembélé (3-1=2). Était chaud bouillant sous Sylvinho, était dépressif après la nomination de Garcia et est désormais carrément nuisible à l’OL : et si Dembélé était un twitto ?

Les Jägerbomb du Johnny Walsh’s (10) et le sosie de Francis Gillot qui y jouait de la guitare (10). GOAT.

ZZ

(Photo Stade de Reims)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>