Les notes de Reims-OL (0-0) : 42 points et un maintien validé sans trembler

Lukeba

LES NOTES. Sérieux à Reims, l’OL a réussi à ramener le point du match nul (0-0) qui lui permet d’atteindre la barre des 42 points. La saison de Ligue 1 est toutefois loin d’être finie, puisqu’il faudra encore fêter ce maintien avec les supporters, et pourquoi pas rêver à une qualification en Ligue Europa Conférence qui serait incroyable pour un modeste club de province qui s’apprête à vivre une 34e saison consécutive dans l’élite.

Votez pour le Jurynho
de Reims-OL (0-0) !

Castello Lukeba, +2

On a tendance à s’habituer, mais il faut quand même lui mettre des bonnes notes pour éviter d’oublier à quel point c’est un crack. Comme Umtiti, il rend meilleur des partenaires de charnière pourtant plus âgés que lui. Et on est même pas loin d’être convaincus qu’il est plus fort qu’Umtiti au même âge, notamment dans la sérénité défensive.

Malo Gusto, +1

D’autres ont mis l’index devant la bouche pour moins que ses deux centres réussis. Solidaires avec leur capitaine, Aouar et Dembélé n’ont toutefois pas permis à Gusto de dépasser en un match le total de passe(s) décisive(s) de Dubois sur la saison.

Houssem Aouar, -3

On adore son élégante gestuelle. Elle n’est pas partie mais c’est à peu près tout ce qu’il reste sur ce match. Oubliées, les percussions tranchantes balle au pied. Disparues, les récupérations de balle agressives. Envolées ses passes soyeuses entre les lignes. Enterrée, la réussite face au but. Sa neutralité dans le jeu a symbolisé celle de son équipe, bien en place mais sans génie, sans idée ni grinta. Ses ratés sur 2 énormes occasions, la première et la dernière du match, sont eux le reflet de sa saison.

Moussa Dembélé, -3

Une image vaut parfois mieux qu’un long discours, et celle de l’occasion qu’il arrive à mettre sur le poteau alors qu’il était à 50 centimètres du but résume parfaitement son match. Il a tout raté. On s’est plaint ces dernières semaines qu’il n’était pas un point d’appui aérien malgré ce que semblaient penser ses coéquipiers, il a aussi rappelé qu’il n’était pas un point d’appui au sol.


Tino Kadewere, -3

Sa prestation vient justifier quasi à elle seule, par l’absurde, le faible turn-over opéré par Peter Bise. Tino n’a fait aucune différence balle au pied, se signalant par de trop nombreux ballons joués vers l’arrière. Sa qualité de déplacement aperçue l’an dernier a elle aussi disparue. Très rarement trouvé en position intéressante, il gache le peu de ballons qu’il touche, passant quand il vaudrait mieux tirer et inversement. Barcola en 10 minutes a plus apporté que le Zimbabwéen en 80.

HH et PMF

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>