Les notes de Lyon-Nice (2-3) : l’OL reprend du bide

OLOGCN

LES NOTES. Les dirigeants de l’OL avaient tellement anticipé une éventuelle victoire insuffisante qu’ils ont oublié d’inventer une excuse pour les autres cas de figure. En particulier un craquage à domicile, alors même que Monaco rendait possible le scénario rêvé en restant muet à Lens. Les Lyonnais ont gâché leur dernier match comme ils ont gâché leur saison.

Les notes de l’OL : Lopes (3) – Dubois (3), Marcelo (3), Denayer (3), Cornet (3) – Caqueret (4), Guimaraes (3) – Toko Ekambi (5), Paqueta (3), Aouar (4) – Memphis (6)

Votez pour le Jurynho
d’OL-Nice (2-3) !

C’est une règle globalement admise : en fin de saison, les équipes qui jouent pour remplir un objectif impérieux viennent quasi toujours à bout des équipes obligées de s’inventer des faux objectifs pour rester mobilisées, genre « dire au revoir au coach pour son dernier match » ou « faire plaisir aux supporters. » Cette fois, on ne sait même pas quelle motivation artificielle a été trouvée par les Niçois, qui ont joué au foot de manière assez convaincante, rien de plus, ce qui s’est avéré suffisant. Les Lyonnais étaient pourtant devant à la mi-temps. Mais comme à la mi-saison, quand l’OL avait su prendre la main sur le championnat, avec une dynamique positive, un groupe riche et un calendrier plus léger que ses deux principaux concurrents, cet avantage a été gaspillé.

On peut aussi trouver des performances-symboles de cette saison du côté des joueurs. La faillite de Lopes (3), malgré trois premières interventions importantes en début de match, par exemple. Le vieillissement accéléré de Dubois (3) au fil d’un match pas si mal pour commencer, tant qu’il avait encore 26 ans. Âgé d’environ dix ans supplémentaires après la pause, il a réussi son plus beau geste en rendant un ballon aux Niçois tout en s’allongeant doucement sur la pelouse. La performance de Cornet (3), sur laquelle on n’a plus besoin de revenir. On invite quand même son agent à attaquer Garcia pour avoir saccagé la saison de son client en inventant le concept de repositionnement anti-sportif.

Aouar (4) a provoqué et eu quelques belles inspirations, mais il aura finalement échoué à marquer ce match, comme cette saison. Toko-Ekambi (5) a probablement été au-dessus de ses dernières sorties (forcément), notamment en première mi-temps, avec deux buts qu’on aurait aimé voir décisifs. Mais, à l’image de sa saison là encore, il a (parfois) fait parler les statistiques sans faire grand-chose par ailleurs. De belles stats, et une belle attitude aussi pour Memphis (6), capitaine décisif et volontaire pour ses adieux, mais cette fois-ci trop seul.

>>> « Imagine Monaco ne gagne pas, mais l’OL non plus… Ouais bon OK, mais imagine » : le match vu du multiplex

Car le problème, c’est qu’à côté de ces performances « symboles de la saison », plusieurs joueurs ont hier soir offert des prestations en-deçà de leurs standards. Le trio Caqueret (4), Guimaraes (3), Paqueta (3), notamment. On est bien obligé, aussi, de noter les entrées décevantes de Slimani et de Cherki, alors que l’un et l’autre avaient plutôt participé au réveil relatif de l’équipe ces dernières semaines. La charnière, enfin, n’a pas semblé magique durant cette soirée, et après avoir un temps plutôt apprécié leur tandem cette saison, on se prend à s’inquiéter quelque peu à l’idée de revoir Denayer (3) et Marcelo (3) rester titulaires l’an prochain.

L’an prochain, sans Ligue des Champions, c’est le futur sujet d’inquiétude pour le club. Pour l’aborder au mieux, il faudra tâcher de bien comprendre tout ce qui aura manqué à l’OL cette saison. Et les précédentes. Deuxième force présumée de Ligue 1, l’OL n’a plus su gratter la deuxième place depuis 2016. Depuis, il est même plus souvent hors podium (4e en 2017, 7e en 2020, 4e en 2021) que dessus (3e en 2018 et 2019)…

Eloi Pailloux

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>