Les notes d’OL-PSG (1-1) : bananés, mais surtout en santé

Paqueta

LES NOTES. L’OL a redémarré 2022 comme s’il était resté en 2021 : en se faisant avoir dans le dernier quart d’heure, et de façon presque caricaturale puisqu’on y était entrés depuis quelques secondes seulement. Mais il tentera aussi de retenir ce qui est allé mieux que fin 2021 dans les sorties de balle, tout en sachant avec l’habitude que sa saison ne se joue pas sur une bonne impression laissée contre le PSG.

Votez pour le Jurynho
d’OL-PSG (1-1) !

Lucas Paqueta, +2

On a beaucoup écrit ici sur la nécessité de le retrouver pour retrouver un OL conquérant. Le terme serait sûrement excessif pour un OL qui aura des regrets mais n’a pas non plus dominé, mais ce que l’OL a eu aujourd’hui, il le doit beaucoup à Paqueta. Si on a longtemps regretté de le voir positionné en numéro 9 et ainsi éloigné du jeu, c’est une pure action de buteur qu’il réussit pour tromper Navas ce soir. Au-delà de ce dernier geste sublime, il a retrouvé de la justesse technique, celle qui l’avait abandonnée ces dernières semaines où il se traînait comme une âme en peine sur les terrains. Pas encore aux niveaux élyséens du début de saison, mais s’il a repris la bonne direction, on peut avoir confiance.

Castello Lukeba, +4

L’OL peut compter sur la présence d’un défenseur central solide, qui dégage la sérénité d’un joueur au palmarès national et international fourni. Point positif supplémentaire : il a 19 ans. On avait dit ces dernières semaines que le salut de l’OL, s’il s’accrochait à ses idées, pouvait venir de l’audace de Lukeba. C’est lui qui lance l’action du but, et sa conduite de balle risquée devant sa surface amène l’occasion qui aurait pu faire 2-0 et nous mettre à l’abri. Ajoutez à cela des duels défensifs bien gérés (même si contre ce PSG, si on est pas dans la zone de Mbappe, le risque d’être dépassé est limité) et vous avez un joueur qui profite décidément beaucoup du temps de jeu qui lui est accordé en ce moment.

Bruno Guimaraes, +3

Incroyable de penser que Rudi Garcia a réussi à rendre ce joueur terne. On a aimé sa rage de vaincre, voir que ce match lui tenait à cœur, et l’intensité que ça a amené. Mais limiter sa soirée à ça est impossible, ne serait-ce que par son enchaînement contrôle – passe en profondeur décisive pour Paqueta. Dans l’orientation du jeu, il a été impeccable et a beaucoup permis à ses coéquipiers de briller. L’OL n’a eu que 32% de possession, mais il en a exploité chaque seconde avec brio.

Moussa Dembélé, -3

La note est dure car il avait le pouvoir de mettre le coup sûrement fatal (encore qu’il n’y ait que deux choses inéluctables dans la vie, c’est la mort et le fait que l’OL va prendre des buts dans le dernier quart d’heure) : son duel face à Navas avait le pouvoir de nous rendre terriblement heureux. Son issue est à l’image de beaucoup de choses faites ce soir : un manque de fluidité technique particulièrement visible quand on est placé entre Aouar et Paqueta. Pour sa défense, son profil collerait sûrement plus à un OL plus présent dans le bloc adverse, mais il aurait dû peser plus dans un match tellement important.

Houssem Aouar, +1

Il a été brillant pendant la première demi heure, assez médiocre sur le reste de la mi-temps, intermittent en deuxième période. Alors, que retenir ? On préfère se concentrer sur le positif car sa qualité technique dans la création des actions a été immense en début de match, et on se dit que si elle a autant fait sombrer le milieu du PSG, elle pourra faire beaucoup de mal à bon nombre d’équipes.

N2, U19, U17 : le onze de la première 
partie de saison de l’Académie OL

Nicolas Schweisguth

(Photo Damien LG / OL)

One Comment

  1. Jean

    10 janvier 2022 at 2:18

    Il manque Maxence selon moi, qui a récupéré un nombre conséquent de ballons par ses jaillissements très justes.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>