Les notes d’OL-Monaco (4-1) : la folle histoire de l’espace

Memphis

LES NOTES. Vous vous souvenez de ces matchs au Parc des Princes sous Genesio où l’OL faisait bonne impression pendant dix minutes grâce à son bloc haut avant de prendre l’eau sur chaque transition à cause de son bloc haut ? Vous savez alors ce que les supporters monégasques ont dû ressentir en première période.

Les notes de l’OL : Lopes 6 – Dubois 5, Marcelo 5, Diomandé 5, Cornet 5 – Paqueta 5, Mendes 5, Aouar 6 – Toko-Ekambi 7, Memphis 7, Kadewere 6.

73% de possession monégasque, 303 passes contre 115 lyonnaises. Les stats à la pause sont à sens unique, le score aussi mais dans l’autre sens. Pas question toutefois d’y voir un OL en pleine réussite, en tout cas pas devant où les espaces laissées par l’ASM auront été exploités goulûment par les individualités lyonnaises. Et pas forcément derrière, où l’on s’est parfois dit que les nombreux arrêts d’Anthony Lopes en début de match étaient plus spectaculaires que difficiles.

Celui juste avant l’ouverture du score n’entre pas vraiment dans cette catégorie, et illustrera d’ailleurs parfaitement la physionomie d’un match où les Monégasques ont parfois dû se demander ce qui leur arrivait : il n’aura fallu que quelques secondes pour que l’OL remonte tout le terrain après la parade du Portugone, et que Memphis se retrouve étrangement seul dans la surface au terme d’une action où la défense adverse semblait avoir un déficit à remonter à la 92e minute d’un match de Coupe de France plutôt qu’être à 0-0 un dimanche de choc de Ligue 1.

Si le Néerlandais a clairement été le Neymar de cet OL psgesque, avec ses gestes techniques qui font le show tout en étant efficaces (on citera de mémoire un petit dribble pour se dégager le long de la ligne et trouver Aouar d’une louche parfaite, et la talonnade pour lancer KTE qui obtient le penalty converti par Aouar), c’est Toko-Ekambi qui a endossé de façon plus surprenante (quoi que, il correspond tellement bien à son profil) le rôle de Mbappé et du dévoreur d’espaces clinique dans la zone de vérité. Même si ses prises de balle ont elles aussi parfois semblé profiter involontairement de la conception plutôt large du marquage de la défense monégasques.


Et malgré le penalty vite concédé par Diomandé, la deuxième période aura forcément été plus anecdotique vu le score. On aura toutefois constaté, en vrac, la solidité du genou du défenseur ivoirien, qu’il faudra encore subir un peu Cornet en arrière gauche puisque Bard a été expulsé, que Dembélé est toujours dans une période où il ne marquerait pas même avec vingt-cinq tentatives face à un gardien des U11 du FC Croix-Roussien en mode Challenge Wanadoo, et qu’une étrange corrélation semble exister entre la présence de Maxence Caqueret sur le terrain et la sérénité générale de l’OL. Pour le reste, on ne sait toujours pas si l’OL est capable de percer des blocs bas avec régularité, le gros point noir des dernières saisons, mais on est au moins sûrs qu’il sait prendre les trois points quand on les lui tend. Après un début de saison compliqué sur le plan comptable, on peut s’en contenter.

Votez pour le Jurynho
d’OL-Monaco (4-1) !

On nous dit qu’on est tout le temps méchants avec les coachs de l’OL, mais c’est faux : parfois, on l’est avec celui du SC Lyon.

Publiée par Le Libéro Lyon sur Samedi 24 octobre 2020

 

La feuille de match

Olympique Lyonnais – Association Sportive de Monaco 4-1

8e journée de Ligue 1, dimanche 25 octobre 2020

Buts : Memphis (12e), Toko-Ekambi (34e et 44e) et Aouar (41e sp) pour l’OL ; Ben Yedder (48e sp) pour Monaco.

Avertissements : Kadewere (22e), Diomandé (73e) et Mendes (83e) à l’OL ; Sidibé (40e), Matsima (50e), Aguilar (55e) et Ben Yedder (90e+4) à Monaco.

Expulsion : Bard (89e).

OL : Lopes – Dubois (De Sciglio, 81e), Marcelo, Diomandé, Cornet (Bard, 81e) – Paqueta (Dembélé, 64e), Mendes, Aouar (Caqueret, 57e) – Toko-Ekambi, Memphis, Kadewere (Guimares, 81e) . Entr. : Rudi Garcia.

Monaco : Lecomte – Sidibé (C. Henrique, 46e), Disasi, B. Badiashile, Aguilar – Tchouaméni (Diop, 78e), Florentino (Fabregas, 46e), Fofana – Martins (Volland, 78e), Ben Yedder, Jovetic (Matsima, 46e). Entr. : Niko Kovac.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>