Les notes d’OL-LOSC (0-1) : comme une imprécision de déjà-vu

faivre

LES NOTES. Dominateur mais maladroit, et malheureux aussi au moment de l’arbitrage VAR, l’OL s’est incliné contre Lille (0-1), qui n’a jamais perdu au Formidable Outil. Une soirée où rien ne tourne dans le bon sens, dans une saison où pas grand-chose ne l’a fait.

Votez pour le Jurynho
d’OL-LOSC (0-1) !

Léo Dubois, – 3

Il parait que c’est un bouc (émissaire), on ne voit malheureusement qu’une chèvre. Athlétiquement à la rue, dépassé sur chaque course adverse, souvent mal placé, et globalement inutile offensivement, la palette classique de Dubois était au rendez-vous. On veut bien ne pas s’acharner, mais il est probable que Romain Faivre ne s’acharne pas non plus à jouer avec lui. On le comprend, car l’ancien Brestois mérite un dédoubleur dynamique et percutant. Non, on ne pense à personne en particulier

Tino Kadewere, -3

Vu son apport ce soir, il ne mérite pas qu’on fasse trop d’efforts à commenter sa prestation. Parmi la litanie de mauvais contrôles qui sont autant d’actions gâchées pour l’OL, il a réussi à en rater un quasiment seul à 5 mètres du but. On a l’impression qu’il ne sait plus comment jouer au foot, et qu’il faudrait un match amical contre des U8 pour le remettre en confiance. Et encore, on n’est même pas sûrs qu’il y réussirait quelque chose.

Thiago Mendes, -2

Il coûte à lui seul le but lillois. D’abord en ne suivant pas l’action sur sa gauche, laissant du temps aux Lillois pour centrer, et préférant revenir s’aligner alors que l’axe était déjà bien couvert (2 contre 1 en faveur de l’OL). Avant de glisser et d’offrir un excellent ballon à Gudmundnsson. Défensivement correct pour le reste, mais très limité offensivement, alors que son récent passé de milieu de terrain devrait l’aider à trouver des lignes de passe. On a beaucoup trop vu, notamment en première mi-temps, des passes Mendes-Dubois à la relance. A l’avenir, on ne serait pas contre ne voir ni l’un, ni l’autre.

Maxence Caqueret, -1

Tous les adversaires de Ligue 1 connaissent son principal défaut, cette tendance à se jeter au pressing et à se faire prendre par les feintes adverses. Il était donc écrit qu’un Renato Sanches en forme joue au torero avec lui. Pas beaucoup plus inspiré avec le ballon.

Romain Faivre, +2

L’OL n’a pas d’ailier droit capable de déborder depuis des années, et ce ne sera pas Romain Faivre qui changera la donne. Mais le néo-lyonnais a débarqué avec un pied gauche d’une douceur absolue, avec pour symbole une petite passe lobée de l’extérieur du pied pour se sortir d’un pressing difficile, et ainsi lancer Paqueta plein axe, libre de tout marquage. Pas assez précis sur ses frappes, mais tout cela devrait rapidement rentrer dans l’ordre, et l’OL avec.

Vincent G.

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>