Les notes d’ESTAC-OL (0-1) : c’est court, mais ça fait du bien

OL

LES NOTES. S’il a eu bien plus d’occasions que l’ESTAC, l’OL n’a toujours pas réussi à vivre une fin de match tranquille ni même à convaincre. Mais il a remporté un match et est remonté en première partie de tableau. On s’en contentera jusqu’au prochain match.

Votez pour le Jurynho
d’ESTAC-OL (0-1) !

Léo Dubois, +1

Bien sûr, on a vu ses largesses défensives (comme cette action où il perd plusieurs dizaines de mètres sur un latéral lambda de Ligue 1) ou de placement (au point qu’on s’est demandé sur certaines actions s’il était très offensif ou pas encore replacé de l’action précédente). Mais on veut surtout retenir son envie d’aller vers l’avant et sa présence dans la surface adverse, avec ce contrôle et cette frappe du gauche ratés sur une superbe ouverture de Maxence Caqueret, ou cette percée conclue par un tir enroulé du gauche sur le poteau. Son « sauvetage » à la dernière seconde est plus symbolique que déterminant, vu la puissance du tir de Ripart et le doute sur le fait qu’il soit cadré ou non, mais le jeune Léo Dubois a en tout cas prouvé qu’il pouvait faire souffler le capitaine Malo Gusto lors de petits matchs contre des promus.

Moussa Dembélé, +1

On a failli se faire un plaisir de fin gourmet, celui de mettre en négatif le seul buteur d’une victoire. Car à part son penalty, Moussa Dembélé ne nous a pas vraiment donné envie d’arrêter de fantasmer devant des vidéos Youtube de Sardar Azmoun. L’ancien du Celtic semble à peu près aussi à sa place pour compléter le quatuor Caqueret, Guimaraes, Aouar, Paqueta que Maïté au milieu d’une chorégraphie des Spice Girls, et il semble désormais même porter des moonboots lorsqu’il arrive devant le but. On le passe quand même en positif pour deux inspirations bien senties, un ballon gardé dos au but avant de décaler Guimaraes dans la surface et une belle remise pour libérer Caqueret dans l’axe. On peut quand même être sympas pour la première victoire depuis le 28 novembre…

Bruno Guimaraes, Lucas Paqueta et Castello Lukeba, +2

Ceux qui sont un peu ressortis du lot, Guimaraes et Paqueta pour leur capacité à créer du jeu intérieur, Lukeba pour son côté taulier alors qu’il joue avec deux centraux ayant en cumulé l’âge de la retraite réclamé par le MEDEF. L’un des moments les plus plaisants de ce pensum aura d’ailleurs été lorsque les Troyens ont tenté en toute fin de match de venir faire un pressing agressif, et que le jeune défenseur s’en est sorti en résistant au contact et en servant parfaitement un coéquipier, provoquant un geste de dépit de ses adversaires.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>