Léo Dubois vs Bordeaux, le petit bémol esthétique

Dubois

HUMEUR. Tomber sur une compil des plus beaux buts de la décennie 2010 de l’OL est évidemment l’assurance de se remémorer quelques bons moments, ainsi que l’existence de Claudio Beauvue. La proximité temporelle avec la lucarne de Léo Dubois contre Bordeaux amène aussi à se demander quelle place gardera ce but dans nos souvenirs, avec un petit bémol esthétique.

Ce n’est pas forcément l’absence du public. Même si celui semble parfois faire partie de la beauté d’un but, à l’image des latérales qui se lèvent à mesure que le lob du pied droit de Nabil Fekir se rapproche des filets de Benoît Costil, déjà, ou embellir la célébration, avec ces images de foule mouvante agrémentée parfois d’un PQ volant. Et si le rugissement du Parc OL aurait sans doute été à la hauteur de la beauté et du caractère décisif du but de Léo Dubois, son remplacement par le « What the fuck ? » de Memphis Depay et le « I love you bro » de Lucas Paqueta rend l’ensemble tout aussi sympathique.

Ce missile de @leodubois15 direction la lucarne !

#OLFCGB pic.twitter.com/IJGujurXYc

— Olympique Lyonnais (@OL) February 1, 2021

Le petit bémol vient plutôt d’une impression que les supporters en streaming n’ont pas été les seuls à avoir : celle de ne pas comprendre immédiatement que le but était rentré, et comment il était rentré, en perdant donc au passage un peu de force orgasmique. Une sensation due à la trajectoire du ballon, qui heurte le poteau puis la barre retenant les filets, mettant donc bien du temps à faire trembler ceux-ci. Mais aussi à l’angle de la caméra : là où les yeux des téléspectateurs étaient, comme ceux des supporters en parcage d’ailleurs, parfaitement alignés avec la demi-volée de Samuel Umtiti et la lucarne de Tottenham, ceux de cet OL-Bordeaux ont dû attendre les ralentis pour vraiment comprendre ce qu’il venait de se passer. Un petit bémol qui s’estompera sans doute avec le temps : plus celui-ci passera et moins l’on se souviendra des conditions dans lequel on a vécu ce but, et juste de sa qualité. Et, peut-être, de son importance dans un huitième titre qui le rendrait encore plus mémorable.

>>> Tactique : avant la fusée de Léo Dubois, un OL battu dans la conquête de l’espace

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

2 Comments

  1. LuckyL

    3 février 2021 at 10:27

    C’est exactement ça, personnellement j’ai mis deux ou trois secondes à réagir, et j’ai crié « Mais il a marqué?!? » (pas facile de reproduire mon étonnement avec des signes de ponctuation, mais c’était à peu près ça)

  2. NvH

    3 février 2021 at 2:47

    C’est vrai qu’on a plutôt l’habitude de sauter de joie sur les buts avant qu’ils ne soient annulés par la VAR 4 minutes 30 plus tard… Ça change un peu !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>