Le Jurynho d’OL-Porto (1-1), parce qu’il faut bien finir par le faire

Dubois

LES NOTES. Entre non-disponibilité de certains et état d’ébriété d’autres, personne n’avait voulu se dévouer pour noter le match jeudi. L’un des buveurs de coup au Parc OL s’en charge avec du retard, en se basant sur les 178 premiers votes.

Votez pour le Jurynho
d’OL-Porto (1-1) !

Thiago Mendes, +2

Il finit largement en tête pour les votants (653 points contre 341 à Lucas Paqueta), grâce notamment à des anticipations pour surgir qui ont fait beaucoup de bien à la défense de l’OL. Déjà très bon contre Nice, face à un adversaire qui n’attaquait pas, il a montré qu’il pouvait aussi l’être lors d’un match où l’OL était dominé. Plutôt un bon signe pour sa reconversion en défense centrale, même si l’on a toujours du mal à être convaincu que cela incarne vraiment le futur du club.

Léo Dubois, +1

L’auteur de ces lignes doit avouer que, déjà un peu éméché, il a bondi sur sa chaise en hurlant sur la frappe de loin de Dubois. Elle a terminé dans les gants du gardien de Porto, qui n’a pas eu besoin de beaucoup bouger, mais elle aurait mérité de finir au fond pour concrétiser une grosse prestation. Même si, avec du recul, il faut bien avouer qu’une grosse prestation pour lui ne serait finalement pas si impressionnante pour beaucoup d’autres joueurs, puisqu’il s’est tout de même souvent fait passer avec une vitesse de reprise d’appuis digne d’un vieillard arthritique. Mais sa passe décisive a bien fait fermer des bouches, comme il est désormais d’usage dès qu’un mec critiqué réussit une action décisive. Et tant pis si c’est la première fois de la saison.

Karl Toko Ekambi, -1

En léger positif pour les votants (+36), mais rien ne m’énerve plus que les joueurs dont la qualité principale est la vitesse et qui font tout pour réclamer la balle dans les pieds plutôt que dans l’espace, ou qui ralentissent pour affronter leur vis-à-vis à l’arrêt. Pire truc du monde, devant le racisme et la faim dans le monde, oui.

Moussa Dembélé, +1

A marqué le but, et on n’avait pas beaucoup d’idées.

Anthony Lopes, +1

Voir juste au-dessus, mais en repensant à l’arrêt qui a fait exulter tout le stade dans les arrêts de jeu. Même s’il faut surtout remercier Vitinha.

N2 : pourquoi l’OL ne marque plus
et ne gagne plus en 2022

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>