À Grenoble, le Sporting Club de Lyon découvre son monde d’après

GF38SCLyon

AMICAL. « Même pour nous, c’est compliqué. Même pour nous, ça reste la Duchère. » Les membres du staff qui installent la caméra pour l’analyse vidéo ont l’honnêteté de le reconnaître : il faudra un petit temps d’adaptation à tout le monde. Ce vendredi, le Sporting Club de Lyon a disputé son premier match (amical) sous son nouveau nom, à huis clos (même si quelques gars venus de la cité voisine étaient assis sur un mur) dans le petit stade Paul-Elkaïm de Grenoble. « C’est un petit pincement au coeur en tant que Duchérois », confiait quelques minutes avant le match le président Mohamed Tria, « mais on a la Duchère sur le logo et le logo près du cœur. »

La première aurait même pu avoir lieu plus tôt. « On s’appelle déjà Sporting Club de Lyon depuis un an, on ne pouvait simplement pas utiliser ce nom en compétition parce qu’on a déclaré le changement de nom après la date fatidique du 30 juin », explique Tria. « On a déposé le nom trop tard, parce qu’il y avait déjà un Sporting Club de Lyon qui était une association de foot loisir. Elle avait disparu depuis trois ans et la Fédé attendait une radiation au bout de cinq ans. Donc on s’est mis en quête de trouver le représentant du Sporting Club de Lyon foot loisir, ça a été un formidable jeu de piste. On l’a trouvé et on a trouvé un arrangement pour qu’il nous cède le nom. On a dû payer (rires). On a payé une bouffe. »

Sur le terrain, la première s’est conclue par une défaite 1-0 contre le GF38, pensionnaire de Ligue 2 qui débutait aussi sa série d’amicaux. « On a eu des bonnes séquences, d’autres moins intéressantes ce qui est tout à fait normal, on a malgré tout eu six grosses situations. C’est déjà un point positif », relativisait le nouveau coach Manu Da Costa après un match qui aurait en effet pu tourner autrement si Jonathan Rivas ou la recrue Landry Nomel, très actifs en première période, avaient été plus réalistes. « On sent les prémices de nos principes de jeu, notamment dans l’animation défensive. On a été plutôt cohérents, on n’a pas trop subi de situations de l’adversaire ou de grosses occasions de but, on est dans le vrai même s’il y a eu des fautes directes liées au manque de lucidité et à la fatigue. »

SCL première période : Hautbois – Martin, Seguin, Ngwabije, Pierre-Charles – Ayari, Fadhloun, Louiserre (Rodet, 41e) – Nomel, Rivas, Jaziri.

SCL deuxième période : Kacou – Boahene (Nomel, 83e), Bong, Dekoke, Pierre-Charles – Ayari (Tounkara, 70e), Fadhloun (Rodet, 70e), Rodet (Ngwabije, 54e) – Nomel (Martin, 70e), Botella, Jaziri.

Reste maintenant au Sporting Club de Lyon à préparer son vrai monde d’après. Celui du National qui débute dans un gros mois, avec une deuxième phase du mercato encore à terminer (trois joueurs étaient d’ailleurs à l’essai ce vendredi : l’ailier international tunisien Assil Jaziri et les latéraux Quentin Martin et Ernest Boahene). Puis celui d’une suite imaginée plus haut qu’en troisième division, avec notamment toujours un dossier brûlant autour du stade. « Si par bonheur on était amenés à aller au-dessus, Balmont n’est pas homologué », rappelle Tria, avant de lâcher une nouvelle hypothèse. « On a l’ambition de construire notre stade. C’est une hypothèse qui nous plairait, un stade tout à fait modeste de 8000 à 12000 places, convivial et assez moderne pour recevoir dans de bonnes conditions nos supporters. Mais il y aussi d’autres stades dans la région… » L’un d’entre eux pourrait d’ailleurs être sollicité dès la première journée de National : la pelouse du stade de Balmont vient d’être refaite pour la première fois depuis sa construction en 1966, et la demande de ne pas recevoir lors des deux premières journées n’a pas été écoutée. Le derby contre Villefranche, premier match officiel et (normalement) première rencontre à domicile du Sporting Club de Lyon, pourrait donc avoir lieu loin de la Duchère. Ce serait un petit symbole.

Hugo Hélin, au stade Paul-Elkaïm de Grenoble

(Photo Sporting Club de Lyon)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>