Espoirs : le bilan des Lyonnais après Slovénie – France (1-3)

Espoirs

ESPOIRS. On va éviter de s’emballer très vite : après tout, l’équipe de France n’a plus participé à un Euro espoirs depuis 2006 et la génération Ribéry-Toulalan-Mavuba-Bergougnoux. Mais elle a fait ce lundi en Slovénie un grand pas vers l’édition 2019 : sa victoire contre son dauphin lui donne en effet cinq points d’avance sur son adversaire du soir (seul le premier est qualifié directement) à mi-parcours.

 

France : Bernardoni – Amian, Diakhaby, Diallo (cap), Lucas Hernandez – Bamba, Tousart, Ndombele (Ntcham, 65e), Lopez (Aouar, 80e) – Dembélé (Mousset, 74e), Terrier. Entr. : Sylvain Ripoll.

 

Pour ce cinquième match des éliminatoires, l’équipe de France espoirs a ressuscité une tradition qu’elle n’avait pas respecté contre la Bulgarie jeudi dernier : être mené au score et s’imposer au final, pour la quatrième fois en cinq matchs donc. Il faut dire que l’ouverture du score de Milan Tucic pour la Slovénie, en reprenant à bout portant un ballon qui traînait après un coup franc, semblait totalement contre le cours du jeu (1-0, 21e).

L’expulsion de son coéquipier Gal Primc pour un tacle vengeur par-derrière sur Jonathan Bamba (37e) n’a peut-être même pas été un tournant du match, mais juste un accélérateur de résultat logique. Avant cela, Moussa Dembélé avait égalisé sur un penalty qu’il avait lui-même provoqué (1-1, 34e) et le joueur du Celtic n’a eu besoin que d’une grosse dizaine de minutes pour signer un triplé après une reprise bien ajustée (1-2, 41e) et une frappe enroulée magnifique de l’extérieur de la surface (1-3, 45e+1). La suite sera moins palpitante, jusqu’à une frappe lourde de Martin Terrier sur la barre en toute fin de match (90e) Cinq matchs, cinq victoires : le contrat est rempli pour les Bleuets, qui comptent cinq points d’avance sur la Slovénie à mi-parcours et voient l’Euro 2019 se rapprocher.

Et les Lyonnais dans tout cela ? Houssem Aouar a remplacé Maxime Lopez à dix minutes du terme et n’a pas eu de munitions pour briller. Mouctar Diakhaby a peu été mis à contribution défensivement, et a moins été en vue qu’à son habitude (et que jeudi dernier) sur les coups de pied arrêtés offensifs. Lucas Tousart a bien tenu le milieu de terrain et aurait pu ouvrir le score en reprenant à l’entrée de la surface un centre de Lucas Hernandez repoussé. Son tir a malheureusement été lui aussi dégagé par la défense (17e). Tanguy Ndombele a lui fait le show. Chacune de ses prises de balle et accélérations a été un délice (on pense à une roulette qui ne figure pas dans les deux petites vidéos ci-jointes). Sa puissance et sa technique ont fait énormément de mal aux Slovènes, qui ont dû être heureux de le voir être remplacé peu après l’heure de jeu, une fois le score acquis.

Hugo Hélin

(Capture d’écran Canal+ Sport)

One Comment

  1. pier feuil scifo

    17 novembre 2017 at 12:16

    Ce monstre de Ndombele ! On peut être heureux de l’avoir dans la rotation. La saison s’annonce longue du côté de l’OL. Merci pour l’article.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>