EAG – OL (0-1) : presque comme avant Guingamp

Majri

FÉMININES. L’OL s’est qualifié en finale de la Coupe de France féminine grâce à une victoire à Guingamp (0-1) qui a mis du temps à se dessiner, le faux rythme et le manque d’intensité post-confinement n’étant pas réservés aux garçons.

Pour le reste, le monde d’après a grandement ressemblé au monde d’avant. Si les Guingampaises ont plutôt bien résisté et auraient pu même avoir des coups à mieux exploiter (la charnière centrale Kadeisha Buchanan – Wendie Renard n’ayant pas vraiment rassuré en l’absence longue durée de la locale de l’étape Griedge Mbock), l’OL aurait en effet largement pu se mettre à l’abri dès la première période sans vraiment être convaincant collectivement ou inspiré individuellement.

Mais Solène Durand a sorti un grand match, et tous les face-à-face qu’elle a eu à jouer. Il aura finalement fallu attendre la 65e pour que l’OL batte la gardienne guingampaise, à un moment pas si anodin et qui relancera une observation faite dans le monde d’avant. C’était d’ailleurs au même endroit, lors du premier match de la saison, le Trophée des Championnes qui opposait au stade de Roudourou les Lyonnaises au PSG. Le but d’Amel Majri après avoir repiqué de la droite ne nous avait alors pas totalement convaincu sur la capacité de la numéro 7 lyonnaise à jouer en faux pied.

Une interrogation pas levée un peu plus de dix mois plus tard : l’OL n’a jamais vraiment semblé réussir à trouver ses marques avec le duo d’ailières Majri à droite et Eugénie Le Sommer à gauche. Les latérales n’ont pas suffisamment apporté, ou pas au bon moment, pour compenser les repiquages des deux Bleues. Et les repiquages en question n’ont eux non plus pas créé grand-chose faute d’automatismes vraiment travaillés, Majri et Le Sommer semblant repiquer pour repiquer et sans que ce qu’elles doivent faire ensuite soit vraiment pensé. Le but lyonnais sera finalement arrivé cinq minutes après le retour à des ailières sur leur bon pied (Delphine Cascarino à droite, Majri à gauche), et sur un corner obtenu suite au premier débordement de Majri…

La feuille de match

Demi-finale de Coupe de France, dimanche 2 août 2020

En Avant Guingamp – Olympique Lyonnais 0-1

But : Parris (65e).

Avertissements : Daoudi (78e) à l’EAG ; Kumagai (88e) à l’OL.

EAG : Durand (cap.) – Jezequel, Mansuy, Gevitz, Lukas – Yango, Daoudi (Brock, 90e) – Robert, Le Mouël (Peniguel, 66e), Fleury (Diaby, 82e) – Traoré. Entr. : Frédéric Biancalani.

OL : Bouhaddi – Bronze, Buchanan, Renard (cap.), Greenwood (Bacha, 59e) – Henry (Gunnarsdóttir, 70e), Kumagai – Majri (van de Sanden, 70e), Marozsán, Le Sommer (Cascarino, 59e) – Parris (Cayman, 90e). Entr. : Jean-Luc Vasseur.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>