La Duchère – QRM (1-2) : « On était sur de bons rails et on a déraillé »

Ndiaye

NATIONAL. Au bout de dix minutes de jeu, la Duchère pensait vivre une soirée tranquille à la maison ce vendredi. Parce que son adversaire du soir QRM était un relégable et surtout parce que chaque action ou presque semblait se conclure par du danger dans la surface normande. Où les joueurs lyonnais pouvaient se faire des passes sans être inquiétés avant une frappe au ras du poteau de Rafik Bouderbal (4e), où la tête plongeante d’un Quevillais pourtant esseulé ne semblait pas vraiment maîtrisée (6e) et où le latéral gauche duchérois Jordan Pierre-Charles devançait le gardien de la tête sur le corner qui suivait (1-0, 7e).

Lyon Duchère AS : Hautbois – Ayari, Bayal Sall, Ndiaye, Pierre-Charles – Gandi (Moizini, 61e), Fadhloun, Banor (Bila, 84e) – Grain (Géran, 67e), Rivas, Bouderbal. Entr. : Laurent Roussey.

Une impression partagée sur le banc de QRM. « Lorsqu’on a vu les dix premières minutes, c’est vrai qu’on s’est dit que ça pouvait devenir très compliqué », confiait à la fin du match l’entraîneur Emmanuel Da Costa, qui voyait une frappe lointaine de Najib Gandi frôler le cadre (12e). Et sonner la fin de la bonne période duchéroise, finalement assez courte, sans qu’aucun changement tactique ne soit pourtant à signaler du côté des Normands. « Ce qu’il faut mettre en avant, c’est la force de caractère et les valeurs humaines que ce groupe a dégagé » affirmait ainsi Da Costa.

L’égalisation rapide sur un coup franc indirect repoussé plein axe par Youssoupha Ndiaye avant que le défenseur central de 21 ans ne prenne son propre gardien à contre-pied en voulant contrer la frappe (1-1, 15e) sonnera en effet le début d’un reste de match dominé par QRM dans tous les domaines. Jusqu’au but victorieux dans les dix dernières minutes (1-2, 81e) pour permettre aux visiteurs de gommer les dix premières et d’avoir le droit de chanter de longues minutes dans les vestiaires .

Battu pour la première fois de la saison à domicile (deux victoires, trois nuls et une défaite désormais), la Duchère tentera elle de comprendre ce qu’il s’est passé après un début de match à sens unique. « Est-ce que ce but a laissé croire que ce match allait être facile ? Je n’en sais rien », s’interrogeait de son côté Laurent Roussey. « Mais il est évident qu’on a manqué d’agressivité, de concentration, de détermination, de tout en fait. »

« C’est vrai qu’en ouvrant le score de fort belle manière on aurait pu penser qu’on était sur de bons rails. Mais on a plutôt déraillé. » Souvent sévère envers l’état d’esprit de ses troupes, y compris après des bons résultats comme la victoire au Puy, Roussey mettait donc lui aussi l’accent sur la psychologie. Mais de façon beaucoup moins positive. « Quand il y a un bon résultat comme Ajaccio (succès chez le Gazélec la semaine dernière), on a peut-être tendance à être trop dans l’euphorie. On a un groupe qui a besoin de rester humble. » Et qui aura deux semaines pour ressasser cette contre-performance, puisque le week-end prochain est un week-end de Coupe et que la Duchère est déjà éliminée.

Dans un National où onze équipes se tiennent en neuf points, la Duchère est après cette défaite à trois longueurs du podium. Un podium sur lequel Villefranche ne figure plus après son nul 2-2 à Créteil où le FCVB a égalisé dans les arrêts de jeu grâce à son défenseur central Nicolas Flégeau auteur d'un doublé. (le résumé vidéo de Créteil-Villefranche)

Dans un National où onze équipes se tiennent en neuf points, la Duchère est après cette défaite à trois longueurs du podium. Un podium sur lequel Villefranche ne figure plus après son nul 2-2 à Créteil où le FCVB a égalisé dans les arrêts de jeu grâce à son défenseur central Nicolas Flégeau auteur d’un doublé. (le résumé vidéo de Créteil-Villefranche)

Hugo Hélin

(Photo Lyon Duchère AS)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>