La Duchère – Concarneau (1-1) : ni coup d’arrêt ni miracle

Rivas

NATIONAL. Un match nul à domicile, pour une équipe comme la Duchère qui restait sur trois victoires consécutives et contre une équipe comme Concarneau en difficulté à l’extérieur, ça peut ressembler à un coup d’arrêt décevant. Un match nul à domicile, pour une équipe réduite à 10 avant la fin de la première période, ça peut ressembler à un miracle.

Lyon Duchère AS : Hautbois – Moizini (cap.), Ndiaye, Sall, Pierre-Charles – Fadhloun, Ayari, Ezikian – Grain (Nadifi, 80e), Rivas (Bila, 72e), Bourderbal. Entr. : Laurent Roussey.

Ce match-là ne sera ni l’un ni l’autre pour l’entraîneur duchérois Laurent Roussey, qui préfère souligner la qualité de jeu produite dans des conditions difficiles, après l’expulsion précoce de Jordan Pierre-Charles pour deux cartons jaunes (14e et 41e) : « Je suis fier des garçons. Jouer plus d’une période à 10, en essayant de garder des joueurs offensifs, et sachant qu’ils ne sont pas forcément habitués à fournir ce type d’effort… Que ce soit Jérémy [Grain] ou Rafik (Bouderbal), ils ont été obligés de faire des efforts inhabituels. Sur un match comme celui-là, on peut construire beaucoup de choses, parce qu’on a vu réellement de belles intentions, des gens qui allaient au bout d’eux-mêmes et qui se sont fait mal, parce qu’on a été solides défensivement, face à une équipe qui, je pense, était persuadée à la mi-temps qu’elle allait gagner ce match, et parce qu’on n’a pas essayé de verrouiller le 1-1. On n’a pas changé de joueur [après l’expulsion, quand Hamadi Ayari a pris la place d’arrière gauche dans un 4-4-1], donc c’était vraiment dans l’idée d’aller au bout de nous-même physiquement, tout en gardant la valeur technique de l’équipe. Et ça a failli marcher. C’est tout à notre honneur, et ma fierté vient de là. »

En effet, la mine abattue des joueurs à la sortie du terrain ne trompe pas. Bien que menée (suite à une frappe de Guillaume Jannez passée entre les jambes de Moustapha Bayal Sall, 24e) après une entame de match volontaire mais maladroite, la Duchère a repris possession du ballon pour égaliser (grâce à la jambe tendue de Jonathan Rivas sur un coup franc prolongé par Youssoupha Ndiaye, 31e) avant d’être réduite à 10. Et même en infériorité numérique, elle est passée plus près de remporter ce match que de le perdre, notamment lorsque Matthieu Ezikian, dans tous les bons coups hier soir puisque c’est également lui qui a obtenu et tiré lui-même le coup franc qui amène l’égalisation, est allé arracher un pénalty dans la surface concarnoise (54e). Jonathan Rivas, pourtant mis en confiance par son but, verra son tir repoussé par le gardien adverse qui, comme son homologue duchérois, aura été peu sollicité lors de ce match. « [En infériorité numérique] on a vu de beaux mouvements. C’est ce que j’ai dit aux garçons.  Je les ai sentis abattus, mais je pense qu’il faut être déçus, pas abattus. On a les quelques balles qu’il fallait, notamment le penalty. En marquant ce penalty, je pense qu’on aurait eu encore plus d’espace, et donc encore plus de possibilités », continue ainsi Roussey, ancien attaquant qui n’accable pas son numéro 11. « [Rivas] est venu vers moi en s’excusant, mais il n’a pas à s’excuser. De tas de joueurs ratent des penaltys, cela fait partie du jeu, même si on aurait aimé qu’il le marque, pour lui et pour nous. Je serai là pour veiller à ce qu’il ne se pollue pas l’esprit avec ça. »

Avec 11 points en 6 journées, le bilan reste très bon pour les Sang et Or, même si d’autres équipes semblent très en forme en ce début de saison : « Je pense qu’aujourd’hui, l’image de Lyon Duchère en termes d’équipe et de jeu interpelle, donc c’est une bonne chose. Les gens qui viennent nous voir jouer s’aperçoivent que Lyon Duchère est une belle équipe, capable de bien défendre et de bien attaquer, qui se crée des situations, qui postulera peut-être [à la montée] en fin de saison. » Et dans un championnat aussi serré que le National, Roussey sait aussi que ne pas perdre ce genre de matchs peut s’avérer décisif. « À l’arrivée, ce match sera peut-être deux points de perdus, mais ça sera peut-être aussi un point de gagné qui nous permettra de monter. La saison est longue. »

D’autant que Laurent Roussey devra faire face à un nouveau défi dans les prochaines semaines, avec trois suspensions qui se profilent (Pierre-Charles, Rivas et Fadhloun) alors que l’effectif semblait enfin trouver ses marques. Toujours exigeant, l’ancien entraîneur stéphanois n’a pas hésité à faire part de ce qu’il attend de ses joueurs : « J’espère que les joueurs qui sont peu sollicités jusque-là répondront présent. C’est là qu’on va voir si on a un groupe de 18 joueurs qui sont capables d’être performants. À eux de nous montrer qu’ils sont à la hauteur. L’absence de Jo [Rivas] va ouvrir la porte à Abdoul [Bila], qui a besoin de me montrer autre chose. Je sais qu’il peut marquer des buts, puisqu’il nous en a déjà marqué deux, mais il va falloir montrer beaucoup de choses dans l’aspect collectif et sa capacité à participer aux mouvements de l’équipe. » Le rendez-vous est pris dès la semaine prochaine, à Avranches.

La Duchère a perdu sa place sur le podium au profit de l'autre club rhodanien. Villefranche s'est en effet imposé sur la pelouse synthétique du Red Star grâce à un doublé express d'Ottman Dadoune lors des dix premières minutes. Le FCVB recevra de son côté Toulon vendredi prochain. (le résumé vidéo de Red Star - Villefranche)

La Duchère a perdu sa place sur le podium au profit de l’autre club rhodanien. Villefranche s’est en effet imposé sur la pelouse synthétique du Red Star grâce à un doublé express d’Ottman Dadoune lors des dix premières minutes. Le FCVB recevra de son côté Toulon vendredi prochain. (le résumé vidéo de Red Star – Villefranche)

Marion Dupas

(Photo Lyon Duchère AS)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>