La Duchère – Bourg (5-1) : Lyon remporte l’acte 1 contre le FBBP 01

Bayal

NATIONAL. Avant que les Bressans n’affrontent l’OL en Coupe de France, la Duchère a battu Bourg lors de la dernière journée de la phase aller de National (5-1). Le deuxième club lyonnais passera les fêtes au pied du podium.

Lyon Duchère AS : Hautbois – Nadifi, Ndiaye, Bayal Sall, Pierre Charles – Ayari, Fadhloun, Ezikian (cap.) – Géran (Banor, 55e), Rivas (Gradaï, 88e), Bouderbal (Hachi, 77e). Entr. : Laurent Roussey.

Karim Mokeddem, ancien entraîneur de la Duchère, savait à quoi s’attendre en revenant au stade de Balmont. Même les nouveautés ne l’ont pas surpris, le coach burgien avouant après le match qu’il avait demandé à ses joueurs de surveiller Moustapha Bayal Sall même une fois que le ballon avait été repoussé une première fois sur les coups de pied arrêtés. C’est pourtant sur une situation de ce type que le Sénégalais trouvera l’ouverture du score sur un centre du gauche de Matthieu Ezikian, dont le corner avait initalement été repoussé par la défense (1-0, 16e).

Mokeddem, qui s’en est beaucoup plaint à l’époque, redoutait aussi l’état de la pelouse de Balmont, qui avantage l’équipe qui a ouvert le score et empêche forcément de développer du jeu. La possession bressane aura donc été très stérile, d’autant que la Duchère est redoutable en transitions et que son effectif semble bien plus armé que celui des Bressans pour viser la Ligue 2. Et pas uniquement grâce aux efforts financiers consentis cet été : Jonathan Rivas, auteur d’un doublé qui a couronné un nouveau travail immense sur tout le front de l’attaque (3-0, 53e et 5-1, 81e) et lui permet de recoller à une unité des meilleurs buteurs du National avec ses 9 réalisations, Hamadi Ayari qui a permis à la Duchère de faire le break grâce à une belle frappe de loin (2-0, 23e) et Ezikian qui n’a pas célébré son joli but du gauche en pivot (4-1, 64e) étaient tous là la saison dernière.

National

Solide et létale, la Duchère a donc tout pour rêver à la Ligue 2. D’autant qu’elle se retrouve dans le bon wagon à la trêve, avec quatre points d’avance sur le sixième. Et a enfin réussi à frapper un grand coup en alignant les buts lors d’un match (les Lyonnais en avaient marqué quatre à Béziers, mais l’ASB joue le maintien et sa défense avait offert quelques cadeaux), ce que l’entraîneur Laurent Roussey a souvent regretté que son équipe soit incapable de faire jusque-là. Alors, heureux cette fois ? « Oui », mais pas totalement. « C’est juste dommage que ça arrive avant une trêve. » Deux grosses affiches attendront la Duchère après celle-ci, un déplacement à Pau puis la réception de Vilefranche.

Hugo Hélin

(Photo Lyon Duchère AS)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>