La Duchère – ASSE (0-1) : pas de magie de l’OL

zaydou-youssouf-qca-fait-du-bien-a-tout-le-mondeq-934965772

COUPE DE FRANCE. La Duchère n’a pas réussi à profiter de la magie de la Coupe. Sur le papier, tous les ingrédients étaient pourtant réunis : une équipe stéphanoise à la dérive et au coach aux valises pas encore défaites, un club historiquement très à l’aise dans la compétition, et des supporters attirés par ce « mini » derby. Mais même en tribunes, ça n’a pas été la fête.

Si l’exploit contre Nîmes paraît déjà loin (janvier 2019), son souvenir restait peut-être frais dans l’esprit des spectateurs. En tout cas dans celui de Karim Mokeddem, alors entraîneur et cette fois présent en tribune, et dans ceux des habitués du stade Balmont, en minorité ce dimanche.

Malheureusement, le soufflé est vite retombé quand Arnaud Nordin, réaliste, a crucifié Pierre Popp d’une frappe croisée après une perte de balle évitable (32e). Non seulement la température ressentie au stade a encore perdu quelques degrés, mais ce but encaissé n’a pas insufflé aux joueurs de Nicolas le Bellec la révolte nécessaire pour revenir.


Toujours disciplinés mais faisant preuve d’un manque criant de folie, malgré quelques beaux mouvements en contre et de petits frissons en toute fin de match, les Sang et or n’ont pas su faire douter une équipe stéphanoise pourtant pas connue pour sa sérénité.

À l’image de Nicolas le Bellec qui déplorait en conférence de presse une erreur individuelle mais retenait une prestation positive de son équipe, on a la sensation que ses joueurs se sont eux aussi satisfaits d’une défaite honorable.

Derby par procuration

En tribune aussi, même si on apprécie toujours de voir les tribunes de Balmont vivantes, on pourra regretter que l’ambiance ne se soit jamais véritablement réchauffée et se soit résumée à des chants hostiles aux Stéphanois.

On soulignera quand même une belle communion avec le public à la fin du match pour les adieux des Duchérois à la Coupe de France, mais le deuxième club de Lyon mérite mieux qu’une rivalité par procuration portée par des ultras de l’OL qui ont découvert ce week-end l’existence de la ligne C14.

Marion D.

(Photo ASSE)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>