Dijon-OL : on se réhabitue en douceur à jouer le mercredi soir

Marcelo

AVANT-MATCH. Sur la voie royale pour retrouver l’Europe, l’OL se déplace chez l’avant-dernier de Ligue 1 lors d’une de ses trop rares semaines à trois matchs cette saison.

> Dijon-OL, ce mercredi à 21h00 (en multiplex sur Téléfoot, en intégralité sur Téléfoot Stadium 1)

Enjeu. Impossible de ne pas penser au titre quand on est devant le PSG après 22 journées, même si ce n’est que d’un point. Mais l’étude du classement rappelle aussi qu’il ne faudra pas baisser le rythme pour aller d’abord chercher la Ligue des Champions. Sans qu’on s’en aperçoive vraiment malgré ses cinq victoires consécutives, Monaco est en effet revenu à trois points du podium.

L’OL et le PSG, qui affrontent des relégables, sont sur le papier les membres du quatuor de tête les moins en danger ce mercredi, puisque le LOSC va à Bordeaux et que Monaco disputera son derby contre Nice. Mais la défaite des Parisiens à Lorient ce week-end a permis de rappeler que dans le football tout était possible ©. Même si depuis la 7e journée, c’est plutôt une victoire lyonnaise (12 succès de l’OL sur les 16 derniers matchs).

Coupe de France : Mozac-Villefranche
comme si vous y étiez (sur le live Twitch)

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck – Cornet, Bard, Benlamri, Marcelo, Diomandé, De Sciglio, Dubois, Gusto – Aouar, Guimaraes, Mendes, Paqueta, Caqueret – Memphis, Slimani, Toko Ekambi, Kadewere, Soumaré.

Compo. Jason Denayer est blessé, et devrait être remplacé par Sinaly Diomandé qui semble avoir pris l’avantage sur Djamel Benlamri dans la hiérarchie.

Puisque l’OL ne joue habituellement qu’un match par semaine, il est difficile d’anticiper le turn-over. Et même si l’on imagine ainsi assez bien une première titularisation lyonnaise pour Islam Slimani contre un adversaire abordable, ou le retour de Bruno Guimaraes en sentinelle à la place d’un Thiago Mendes en difficulté contre Bordeaux, autant ne pas prendre de risques dans notre compo probable et revenir à l’équipe-type. Qui a en plus l’avantage d’illustrer notre débrief tactique du match contre Bordeaux : retour de Lucas Paqueta et Houssem Aouar pour apporter un peu de créativité au milieu, et de Maxwel Cornet pour avoir un gaucher à gauche.

La composition probable de l’OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Diomandé, Cornet – Paqueta, Mendes, Aouar – Kadewere, Memphis, Toko Ekambi.

Le prono de la rédac. Anthony Racioppi vit une première saison en pro assez paradoxale. Si le Suisse est l’un des gardiens les plus efficaces de Ligue 1 en termes de post-shot expected goals repoussés (un terme compliqué pour dire qu’il arrête globalement beaucoup de tirs, abonnez-vous à Coparena si vous voulez vraiment en savoir plus), il a aussi été l’auteur de trois bourdes assez mémorables : en s’emmêlant un peu dans ses dribbles contre Lens, en anticipant un centre en retrait et en ouvrant le chemin du but à Yusuf Yazici ce week-end, et surtout en reculant derrière la ligne après avoir capté un ballon à la dernière minute d’un match décisif contre Lorient.

Son club formateur a donc la délicatesse de faire briller le portier de 22 ans, qui repousse notamment un penalty de Memphis Depay (51e) en plus de quelques autres arrêts décisifs. Mais pas de quoi empêcher l’OL de s’imposer sans trop trembler, ni trop briller non plus d’ailleurs (0-3). Diomandé ouvre le score et son compteur buts en pro sur corner (18e), une nouvelle bonne habitude lyonnaise. Et la domination tranquille de l’OL, juste entrecoupée d’une frappe sur la barre de l’entrée de la surface de Bersant Celina (59e), est finalement validée en fin de match par des buts de Cornet, à qui le staff a réussi à faire croire que cette équipe affrontée un mercredi soir de février était Manchester City (78e), et Rayan Cherki (87e).

Tomber sur une compil des plus beaux buts de la décennie 2010 de l’OL est évidemment l’assurance de se remémorer…

Publiée par Le Libéro Lyon sur Mardi 2 février 2021

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>