Derby ASSE – OL : comment ne pas perdre la fête ?

OL

AVANT-MATCH. Relancé par sa victoire à Leipzig (0-2), l’OL doit conclure sa semaine d’union sacrée par une victoire de prestige contre Saint-Étienne et son nouvel entraîneur Claude Puel.

> ASSE-OL, ce dimanche à 21h00 (en direct sur Canal+)

Enjeu. C’est un match dont on a coutume de dire qu’il est hors du temps et toujours particulier, mais qui n’échappe pas totalement aux soubresauts de l’histoire. Le 119e Derby opposera donc grands malades de ce début de saison, qui espèrent tous les deux que cette semaine ait sonné le début de la guérison.

Cela est passé par une reprise en main de Jean-Michel Aulas et une victoire inattendue à Leipzig en Ligue des Champions pour l’OL, et par un changement d’entraîneur pour l’ASSE. Et c’est peu dire que l’arrivée de Claude Puel, ancien paria de Gerland et déjà adversaire du club lyonnais aux Prud’hommes, contribuera à rendre ce Derby encore plus bouillant, même sans supporters lyonnais à Geoffroy-Guichard (on en a hélas pris l’habitude).

Bouillant, et sans doute un peu plus symbolique aussi. Ce qui était déjà le cas, puisque l’OL a l’occasion d’égaler l’ASSE au bilan historique du Derby : on en est pour l’instant à 42 (!) victoires lyonnaises, 43 stéphanoises et 33 nuls. Mais le Derby n’est pas totalement hors du temps, ni seulement une affaire d’histoire.

Et dans le présent, l’OL aurait bien besoin des trois points pour passer une trêve internationale un peu plus tranquille. Pour l’instant, le club lyonnais est en effet à 7 points du podium (possiblement 8 au coup d’envoi selon les résultats de l’après-midi) et à 10 de Nantes, surprenant dauphin du PSG. Leipzig n’a pas réglé tous les soucis et le Derby ne le fera pas non plus. Mais il peut empêcher de s’en créer un nouveau.

Compo. Alors, défense à quatre ou à cinq ?

Le groupe de l’OL : Lopes, Tatarusanu – Andersen, Rafael, Dubois, Marçal, Marcelo, Tete – Aouar, Caqueret, Jean Lucas, Reine-Adélaïde, Mendes, Tousart – Terrier, Dembélé, Memphis, Traoré.

La première option nous semblait la plus probable avec les absences de Jason Denayer et Youssouf Koné, mais la deuxième a toujours des atouts à faire valoir.

D’abord, l’absence d’entraînement tactique depuis la victoire à Leipzig pourrait inciter Sylvinho à ne pas changer la formule de mercredi. Ensuite, rester à trois derrière (avec Rafael dans le couloir gauche) permettrait de ne pas avoir à se casser la tête pour l’organisation devant.

Si le trio du milieu, avec Lucas Tousart et Thiago Mendes plus bas qu’un lanceur de pressing qui était Houssem Aouar et qui pourrait être Jeff Reine-Adélaïde, pourrait se dessiner de la même façon, il faudrait en effet alors trouver une façon d’associer Memphis Depay et Martin Terrier, tous les deux en pointe mercredi. Avec Moussa Dembélé devant, les deux pourraient toutefois être alignés sur les côtés, Terrier réglant peut-être enfin l’insoluble débat de l’identité de l’ailier droit.

La composition probable : Lopes – Dubois, Marcelo, Andersen, Marçal – Tousart, Mendes – Terrier, Reine-Adélaïde, Memphis – Dembélé.

Le prono de la rédac. Comment imaginer l’OL ne pas gagner après l’incroyable session de claques dans les mains de Sylvinho à l’entraînement hier ? (qu’on vous conseille vraiment de regarder en haut de cette page si vous ne l’avez pas déjà fait, on en a toujours les larmes aux yeux)

Timothée Kolodziejczak ouvre le score (1-0, 14e) ouvre le score histoire de faire vivre un running-gag des anciens Lyonnais buteurs contre l’OL un peu écorné par le ralenti montrant que c’était Fernando Marçal et non pas Samuel Moutoussamy l’auteur du but nantais la semaine dernière. Mais Marcelo égalise sur corner (1-1, 41e) avant que Lucas Tousart ne se projette dans la surface à la conclusion d’un mouvement rapide (1-2, 67e) pour offrir le Derby à l’OL. Faites attention à vos mains à l’arrivée du bus au Training Center dans la nuit !

À lire aussi >>> OL :
la Dream Team du Derby 

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>