« Bosz est cher exigeant sur les passes ! »

Bosz

EN TRIBUNE. La jauge des 1000 spectateurs n’a pas été atteinte pour le premier entraînement en public de l’OL de Peter Bosz. À vue de nez, la tribune du Training Centre était remplie à environ un tiers de ce total maximal autorisé.

Cette trois-centaine de supporters de l’OL a dû attendre une heure et quart avant de voir des tirs, hormis deux tentatives de loin après s’être levé le ballon dos au but de Moussa Dembélé dans des moments où Bosz rappelait ses hommes au centre (aucune cadrée).

D’abord avec un exercice qui a permis à la tribune d’enfin s’enflammer au rythme des centres d’un joueur pour deux autres partis du milieu de terrain et ayant attaqué la surface après avoir slalomé entre des piquets. A ce jeu-là, Dembélé a plus souvent provoqué les applaudissements, avec notamment une belle tête plongeante, quand Marcelo a dû se contenter de « Oooooh » après deux têtes d’affilée qui finissent sur la barre. Ensuite avec, pour finir l’entraînement collectif, un petit match aussi intense que les sprints demandés pour revenir au centre du terrain lors de l’exercice précédent.

Il est bien évidemment trop tôt pour tirer des enseignements définitifs de courts matchs d’entraînement sans un effectif complet. On a tout de même noté dans notre calepin la volonté de Julian Pollersbeck de jouer quasiment entre ses deux centraux en possession, quitte à prendre des risques et à rater une passe pas si compliquée, ou le positionnement au centre du milieu à trois de Maxence Caqueret, avec Thiago Mendes à sa droite et Jean Lucas à sa gauche.

Un bel échange de passes courtes et rapides entre le Français et le milieu prêté à Brest en fin de saison dernière aura d’ailleurs fait pousser un cri de bonheur aux spectateurs, tout comme quelques gestes techniques de Rayan Cherki (qui avait déjà régalé entre deux exercices, en envoyant le ballon très haut et en le contrôlant parfaitement en porte-manteau).

Avant ces exercices avec tirs, il y avait donc surtout eu des passes et du mouvement. Un toro classique à deux au milieu en apéritif. Un circuit où les joueurs font une passe à un joueur situé au plot suivant, avant d’aller prendre sa place. Le même circuit, mais avec cette fois du jeu en triangle. Des appuis-remise suivis de jeu en triangle, encore. Une sorte de toro avec trois équipes de quatre joueurs, une qui presse et deux qui tentent de garder le ballon sous peine de devoir courir après, un exercice disputé d’abord dans la surface de réparation entière puis dans deux tiers de celle-ci. Et le même principe avec des équipes de huit joueurs sur environ deux tiers d’un demi-terrain.

Des exercices toujours intenses, avec un staff qui insiste sur le pressing et un Bosz qui alterne entre recul pour assister aux exercices et position au cœur de ceux-ci pour donner des indications. « Il est cher exigeant sur les passes » noteront d’ailleurs deux jeunes Gones derrière nous. A priori, c’est en effet le projet.

Hugo Hélin

(Photo archive Damien LG / OL)

One Comment

  1. Mik Mortsllak

    8 juillet 2021 at 1:42

    Ce n’est pas le « Centre d’Entraînement Gérard-Houiller » ? C’est pourtant ce qu’avait annoncé JMA il y a quelques mois.
    Même si ce n’est pas officiel ça reste largement mieux que le nom officiel précédent.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>