Bordeaux-OL : un dépressico en prime time

Dembélé

AVANT-MATCH. En octobre 2013, on avait proposé le surnom de « dépressico » dans un article humoristique d’avant OL-Bordeaux. 8 ans plus tard, il est toujours valable.

> Bordeaux-OL, ce dimanche à 20h45 (en direct sur Prime Video)

Enjeu. Bordeaux a encaissé un but lors de chacun de ses 17 derniers matchs en Ligue 1, n’a remporté qu’un match sur 8 à la maison cette saison, et compte son plus faible total de points à ce stade de la compétition en comptant 3 points pour une victoire depuis 1959/60.

L’OL n’a lui fait pire à ce stade de la compétition qu’une fois depuis le retour à 20 clubs (19 points en 2013/14, justement), a perdu 3 de ses 5 derniers matchs en championnat, et a encaissé plus d’un cinquième des buts marqués dans le temps additionnel de la deuxième période en Ligue 1 (6/28 après celui de Wijnaldum hier).

Il suffit donc de lire les stats Opta d’avant-match pour comprendre l’état psychologique des deux équipes, sans même avoir besoin de voir leurs matchs, tout aussi déprimants. Les Girondins attendent sagement dans leur camp et subissent en baissant la tête, quand l’OL se fait toujours trouer aussi régulièrement avec un pressing qui se délite depuis Nice.

En cas de victoire, les Lyonnais pourrait toutefois espérer sortir un peu de leur dépression : l’OM, deuxième ce dimanche matin, ne serait qu’à 4 points et une bonne série suffirait à avoir l’air moins malade qu’avec cette sale 11e place. Mais c’est exactement ce que l’OL, qui n’a réussi qu’une seule fois à remporter deux matchs d’affilée en Ligue 1 cette saison, n’arrive pas à faire.

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck, Bonnevie – Gusto, Boateng, Da Silva, Denayer, Lukeba, Emerson, Henrique – Aouar, Guimaraes, Caqueret, Keita, Paqueta, Shaqiri, Mendes – Cherki, Dembélé, Slimani, Toko Ekambi.

Compo. L’OL pourrait changer de système et basculer à trois derrière.

Une façon de tenter de solidifier un peu l’équipe, mais aussi de libérer des pistons qui font office de principale source de largeur. Les joueurs offensifs préfèrent en effet tous jouer dans l’axe, même si la bonne formule pour bien les combiner est toujours recherchée.

 

La composition probable de l’OL : Lopes – Denayer, Boateng, Lukeba – Gusto, Caqueret, Guimaraes, Emerson – Shaqiri, Aouar – Paqueta.


Le prono de la rédac. On ne désespère pas de voir la première branlée de la saison de l’OL, qui n’a toujours pas gagné par trois buts d’écart ou plus. Va donc pour un 0-3 où, pour une fois, tout s’enclenche bien : Shaqiri ouvre vite le score de l’entrée de la surface (0-1, 7e), Emerson a de la chance sur un centre dévié dans ses propres filets par Hwateng (0-2, 31e) et Aouar ne tremble pas au moment d’allumer Costil (0-3, 57e). Même la fin de match est tranquille, c’est dire (le niveau de Bordeaux).

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>