Bordeaux-OL : le début d’une course à handicap

Cornet

AVANT-MATCH. Après avoir battu une équipe de troisième division et un onze brestois largement remanié en coupes, l’OL débute son année 2020 de Ligue 1 en deuxième partie de tableau. Mais espère toujours être européen la saison prochaine.

Enjeu. Qu’est-ce qu’on peut souhaiter à l’OL pour 2020 ? Une coupe sans doute, la seule solution pour garnir une armoire à trophées qui attend ça depuis huit ans. Pour la Ligue des Champions, on ne va pas se mentir, ça semble compliqué (encore que, qu’est-ce que c’est trois exploits en aller-retour et un sur un match honnêtement ?). L’OL est par contre toujours en course en Coupe de France et en Coupe de la Ligue, ce qui ne lui était plus arrivé simultanément à ce stade des deux compétitions depuis 2014. Pas question toutefois de s’enflammer trop vite, la faute à la présence du PSG.

Douzième à la trêve, l’OL ne rajoutera pas un huitième titre de Ligue 1 à sa collection (spoiler). Mais peut toujours assurer le plus important via ce biais : ne pas interrompre la série de qualifications successives en coupes d’Europe, débutée en 1997. Même s’ils sont en deuxième partie de tableau, les Lyonnais ne sont en effet qu’à cinq points de la quatrième place. Et auraient même 17% de chances d’accrocher le podium (un chiffre qui s’est même transformé en 18% sur FiveThirtyEight depuis la défaite de Rennes hier #OnGrapille).

Dembélé, des buts
mais aussi des doutes

Le groupe de l’OL : Lopes, Tatarusanu – Rafael, Tete, Marcelo, Denayer, Andersen, Marçal – Tousart, Mendes, Caqueret, Aouar, Jean Lucas – Terrier, Traoré, Cornet, Dembélé, Cherki, Gouiri.

Compo. On a failli dire que c’était le groupe habituel, preuve qu’on se réhabitue vite à avoir un OL décimé par les blessures.

Fernando Marçal fait toutefois son retour, et devrait même être aligné sur le côté gauche de la défense après avoir été laissé au repos contre Brest. La compo semble relativement évidente pour le reste, avec les incertitudes habituelles. Kenny Tete, au profil plus défensif que Rafael, devrait être titularisé pour ce match à l’extérieur. Marcelo, qui a regagné sa place en charnière centrale après avoir fait des doigts aux supporters, devrait en plus profiter de la prestation compliquée de Joachim Andersen mercredi. Houssem Aouar pourrait retrouver l’axe, tandis qu’on verra si Maxence Caqueret a pris le dessus sur Thiago Mendes dans l’esprit de Rudi Garcia (Lucas Tousart semblant indéboulonnable pour son apport défensif fantasmé).

La compo probable : Lopes – Tete, Marcelo, Denayer, Marçal – Tousart, Caqueret – Traoré, Aouar, Cornet – Dembélé.

Le prono de la rédac. Il y avait eu 1-1 à l’aller et ce n’est pas sur ce match que l’OL accélère le rythme par rapport à la première partie de saison. Bordeaux domine le début de rencontre et est récompensé par l’ouverture du score de Josh Maja, oublié par Marcelo dans la surface (1-0, 13e). Les Lyonnais passent toutefois devant grâce à Cornet (1-1, 33e) et Tousart (2-1, 41e) qui font fermer des bouches de rageux (expression moderne signifiant qu’un joueur critiqué réussit un truc dans un match). Mais l’OL, tiraillé entre envie de jouer et tentative de gestion, est rattrapé par un but en fin de match de Jimmy Briand (2-2, 86e). L’une de ses spécialités.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>