ASSE-OL : un Derby pour licencier Claude Puel sans avoir besoin d’envoyer un mail bidon

OL

AVANT-MATCH. Claude Puel avait débuté sa carrière stéphanoise lors d’un Derby face à l’OL de Sylvinho, viré dans la foulée. Il pourrait la terminer après un autre Derby face à l’OL de Peter Bosz. Ce ne serait évidemment qu’un petit plaisir de plus, mais on ne dit pas non.

> ASSE-OL, ce dimanche à 20h45 (en direct sur Prime Video)

Enjeu. Un Derby, ça ne se joue pas, ça se gagne.

On peut déjà s’arrêter là, puisque les clichés ont l’avantage de permettre à tout le monde (y compris les journalistes écrivant un avant-match) de ne pas trop se casser la tête à réfléchir.

C’est encore plus le cas lorsqu’on est l’OL, ambitieux et en progrès constant, et qu’on affronte la lanterne rouge, qui n’a pas encore gagné un match cette saison. Un match contre Sainté, ça ne se joue donc pas, ça se gagne. Et encore plus lorsque c’est un Derby.

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck, Bonnevie – Boateng, Da Silva, Denayer, Diomandé, Dubois, Gusto, Henrique, Lukeba – Aouar, Caqueret, Guimaraes, Keita, Paqueta, Shaqiri, Mendes – Cherki, Toko Ekambi, Kadewere.

Compo. En plus de Jeff Reine-Adélaïde, qu’on ne compte pas vraiment dans l’effectif pour l’instant, trois joueurs importants sont absents.

Emerson est suspendu et sera selon toute logique remplacé par Henrique. Moussa Dembélé et Islam Slimani sont toujours aux soins, et Lucas Paqueta devrait continuer à assurer l’intérim en pointe.

A part ça, la principale interrogation semble concerner l’état physique de Jason Denayer, sans doute un peu juste. Ce qui ne semble pas très grave vu l’état de forme de Sinaly Diomandé, de retour à bon niveau après avoir semblé derrière Castello Lukeba dans la hiérarchie après la pré-saison.

La compo probable de l’OL : Lopes – Dubois, Boateng, Diomandé, Henrique – Caqueret, Guimaraes – Shaqiri, Aouar, Toko Ekambi – Paqueta.

Le prono de la rédac. Deux grands scénarios semblent se dessiner.

Option 1 : la branlée lyonnaise, avec un 0-5 qui commence à devenir une habitude et qui ne surprendrait même plus grand monde.

Option 2 : le sursaut d’orgueil et la vengeance de Claude Puel, avec un 1-0 sur la seule montée stéphanoise dans les trente mètres de l’OL.

En toute logique, ce Derby ne se passera d’aucune des deux façons.

Plutôt qu’un nul 1-1, on mise sur un 0-2 (Aouar, Toko Ekambi) dont on ne se souviendra pour pas grand-chose d’autre que le temps dégueulasse et trente dernières minutes qui ne servent à rien vu l’état du terrain. Mais un Derby, ça ne se joue pas, ça se gagne.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>