ASSE-OL : comment être hypé par un Derby à huis clos et contre une équipe bis ?

Lopes

AVANT-MATCH. L’ASSE et l’OL se disputeront un 122e Derby très particulier, à huis-clos, sous couvre-feu et avec des Verts touchés par la Covid-19.

> ASSE-OL, ce dimanche à 21h00 (en direct sur Téléfoot)

Enjeu. Il était déjà déséquilibré sur le papier, entre une équipe à 2 points de moyenne par match et une autre à moins d’1, il le sera peut-être encore plus dans la réalité, avec 8 numéros supérieurs à 31 sur un groupe de 21 Stéphanois. Et même si Rudi Garcia a tenté de garder tout le monde focus en rappelant que tout était possible dans le Derby (plus ou moins que dans le football ?), on en était déjà à s’imaginer quelques conneries à raconter en présentation. Mais même là dessus, on a été dépassés par la Préfète de la Loire qui nous a piqué une blague.

Si ce 122e Derby n’apparaît pas, au coup d’envoi en tout cas, comme le plus passionnant de l’histoire, celle-ci peut toutefois fournir une bonne raison d’être excités. Les deux équipes ont actuellement 44 victoires chacune dans leurs confrontations (avec une petite astérisque déjà en faveur de l’OL, qui s’est qualifié en Coupe de France à l’issue d’un nul en février 2001 et peut donc voir ça comme un 44,5) et l’OL a donc la possibilité de passer devant l’ASSE pour la première fois depuis… 1954 et le troisième Derby (qui avait permis aux Lyonnais de mener 2-1 au total).

Et le déséquilibre supposée de la rencontre ne doit tout de même pas couper l’envie de la regarder, ni tuer toute forme de suspense. Il y en aura d’ailleurs forcément un peu : Tino Kadewere a avoué en conférence de presse ce vendredi qu’il n’avait cette fois pas rêvé du Derby. Tant mieux pour les spoilers.

Anthony Lopes,
parole à la défonce

Le groupe de l’OL : Lopes, Pollersbeck – Bard, Benlamri, De Sciglio, Denayer, Diomandé, Dubois, Marcelo, Gusto – Camilo, Caqueret, Guimarães, Mendes – Cherki, Memphis, Toko Ekambi, Kadewere, Slimani, Soumaré.

Compo. Trois absences sont à noter dans le groupe.

Celle de Maxwel Cornet pose le moins de soucis, Mattia De Sciglio étant capable de rater du pied droit autant de centres que l’Ivoirien du pied gauche. Celles de Lucas Paqueta et Houssem Aouar laissent par contre planer plus de doutes sur le système tactique.

Si le 4-3-3 est conservé, Maxence Caqueret et Bruno Guimaraes seront alignés en relayeurs, puisqu’il n’y a de toute façon que Camilo en autre milieu dans le groupe. Sinon, l’OL pourrait basculer en 4-2-3-1 avec Memphis Depay en soutien d’Islam Slimani. L’autre option étant un système hybride d’alchimiste avec une défense à trois derrière façon Final 8, qu’on a du mal à imaginer pour cette physionomie de match.

Le prono de la rédac. On n’aime pas faire des pronos trop précis avant le Derby, alors disons juste que le remplacement d’un milieu de terrain par Sinaly Diomandé en fin de match ne nous fera même pas peur. Car après tout, la pitié est une bienveillance mensongère et ce n’est pas parce qu’OL Fondation fait du social que l’Institution doit faire croire à des adolescents d’un territoire défavorisé qu’ils ont un avenir.

>>> En National, deux 1-1 à regrets pour Villefranche et le SC Lyon ce vendredi

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>