OL : le mercato maison

Olympique Lyonnais

CAFÉ DU COMMERCE. Alors que le seul Lindsay Rose est arrivé à Tola Vologe et qu’aucun joueur sous contrat n’a encore quitté l’Olympique Lyonnais, la famille Libéro soumet ses idées, ses rêves ou son fatalisme à travers une simulation de mercato où tous les (bons) coups sont permis.

 

La même (ou presque), Gourcuff en moins

Olympique Lyonnais

 

Aucun problème au niveau gardien, même si le numéro 2 Gorgelin ne rassure pas pas encore totalement.

En défense Christophe Jallet a de l’expérience et correspond parfaitement au profil défini par l’OL. Dans l’axe, priorité à la paire Koné-Umtiti ; il y a longtemps que Bisevac a dilapidé ce qui lui restait de crédit et Rose est encore jeune (22 ans, 24 matchs de Ligue 1 contre 66 à Umtiti). Enfin, Bedimo est indéboulonnable côté gauche.

Gonalons en sentinelle c’est une évidence. Fofana reprendra sa place sur sa droite quand il reviendra de blessure, Ferri assurant l’intérim. Grenier occupe l’axe gauche, car c’est son meilleur poste. Mvuemba est sa doublure. Bahlouli est le meilleur milieu offensif et le grand joueur au niveau du talent brut. C’est donc lui le meneur puisque Gourcuff va se faire la malle. Fekir peut dépanner à la pointe haute du losange.

On conserve une attaque à deux têtes. Benzia et Lacazette, ça sent le football comme jamais. Ne reste plus qu’à espérer que Benzia saisisse enfin sa chance. Yattara est le troisième homme, en attendant éventuellement une bonne affaire en fin de mercato.

Arrivées

Jallet (PSG, 3 millions) ; Rose (2 millions)

Départs

Gourcuff (6 millions) ; Pléa (prêt) ; Sarr (1 million) ; Danic (0,5)


Construire autour de Gourcuff

Olympique Lyonnais

Arrivées

L’OL a besoin d’un, voire deux centraux. Objectif : prendre Lindsay Rose, abordable et polyvalent (1,8 million), et convaincre Newcastle de prêter Mapou Yanga-Mbiwa pour le relancer. Avec l’Américain DeAndre Yedlin (2,8 millions) à droite, on obtient une défense complète, avec plusieurs options, autour d’une charnière Umtiti-Yanga. Au milieu, rien à ajouter. Devant, il est urgent de prendre au moins un attaquant – Briand et Gomis pèsent 31 buts à eux deux. En baseball, quand un bon joueur quitte le club, on cherche d’abord à remplacer sa production statistique. Si Grenier part, prendre Vincent Aboubakar (7M-9M€ ?). S’il reste, un pari plus abordable comme Jordan Ayew (3-4M€), même si c’est très incertain.

Départs

Le salaire et la caravane de Bisevac sont des poids pour l’OL. 1 million dans les caisses et un gros poste de dépenses en moins. Laisser partir Grenier à contrecoeur si une grosse offre (15M€ ou plus) arrive. Garder les autres, prolonger Gourcuff et bâtir autour de ce noyau. Si on arrive à éjecter Danic pour 500.000, c’est du bonus.


Un air de déjà-vu

L’entourage des joueurs est catégorique : Lacazette et Grenier sont respectivement sur les tablettes de Tottenham et de l’AS Roma. Bien qu’il s’en défende, Jean-Mi cherche des liquidités et comme Gonalons ne partira pas et que Gourcuff est invendable, la vente des deux cracks est inéluctable. Elle rapporte tout de même 30 millions au club, incentives comprises. Voilà de quoi financer quelques recrues et de combler un peu le trou.

Chantier principal : la défense (depuis 2006). Devant l’absence de solution crédible, Hubert renonce. Bisevac, Koné et Umtiti se partageront les places dans l’axe. Pour le coté droit, idem : Zeffane, Dabo et Tolisso partent ex æquo, le « meilleur » gardera le poste.

Pas de recrues au milieu pour cause d’abondance. Ce qui n’empêche Hub de l’amputer et d’imposer son 4-3-3. Du coup, c’est devant que ça bouge: Gaëtan Charbonnier (Reims), Gilles Sunu (Lorient) et Adrien Regattin (Toulouse) débarquent à Tola-Vologe le 28 août pour une enveloppe globale de 6 millions d’euros. Bilan économique de ce mercato : + 24 millions.

Olympique Lyonnais

Mais comme toujours les recrues se plantent.

Olympique Lyonnais
Et comme toujours, le salut viendra de la CFA

Olympique Lyonnais


Apporter de l’expérience

Olympique Lyonnais

La priorité, c’est le latéral droit. Moyennant, 2,5 millions Yedlin arrive, ce qui n’empêche pas la venue de l’expérimenté Jallet, libéré par le PSG. Dès lors, Dabo peut partir pour 800 000 euros et Zeffane être prêté en L2 afin de faire des erreurs défensifs le vendredi soir. Pourquoi pas à l’Abbé-Deschamps, où il pourra former un couloir droit 100% OL avec Pléa, que je prête aussi, et pas seulement parce qu’il m’a unfollow sur Twitter.

Passons à la défense centrale, objet de toutes les craintes et des déceptions la saison dernière. Umtiti aura enfin eu des vacances, il sera chaud. Il faut l’accompagner par un mec solide et fiable. Dans un monde idéal, le philosophe serbe part pour 1,5 million à Lekhiwa, laissant sa place à un Yanga-Mbiwa, prêté par Newcastle et secondé par Rose. On a nos quatre centraux, avec une magnifique paire Yanga-Umtiti, puis Koné et Nabyssale en back up. Mais dans l’absolu, il semble que la rumeur Yanga-Mbiwa soit un écran de fumée pour Lindsay

Au milieu, il faut garer Grenier et Fekir. Évidemment, si on trouve preneur, il faut vendre Gourcuff. Mais ça semble peu probable. L’avenir de l’OL cette saison sera entre les mains d’Alexandre Marles. À moins qu’il ne soit dans les pieds de Farès Bahlouli. L’objectif de l’OL cette saison ne doit d’ailleurs pas être une qualification pour la Coupe d’Europe mais l’explosion de Fares Bahlouli. Il sera le remplaçant de Yoann Gourcuff. Autant dire qu’il aura du temps de jeu.

Avec le départ de Jimmy Briand – qui avait malgré ses lacunes de très belles stats – , Lacrackzette sera l’incontestable leader d’attaque. Benzia devra prouver tout le bien qu’on pense de lui. Yattara a prolongé et aura donc un rôle de joker intéressant avec sa vitesse. La question se pose de l’arrivée d’un quatrième attaquant pour encadrer toute cette jeunesse. Le profil de Sergio Garcia (Espanyol de Barcelone) semble parfait : hargneux, technique, altruiste, plein d’expérience et pas dégueu dans la surface. Il accompagnera bien les autres. Il a 31 ans, son contrat se termine l’an prochain et sa valeur marchande est estimé à 3,5 millions selon Transfermarkt.

Niveau dégraissage, peu de solutions, si ce n’est les prêts de Clinton N’Jie et Rachid Ghezzal en plus de celui d’Alassane Pléa. Et la vente de Gaël Danic où il est possible de le vendre pour environ 500 000 euros. Vu la surchage au milieu, le départ d’Arnold Mvuemba est également envisageable.


Un sapin de Noël et un gros cadeau

Olympique Lyonnais

L’OL s’apprête à laisser libre Dabo mais Southampton insiste pour payer (1,5 million). Aulas met un coup de pression à Bisevac qui, à la différence de Gomis, est suffisamment fier pour refuser de rester sur le banc. Le Serbe file à Bursaspor pour 3,8 millions. Mvuemba à Sunderland moyennant 4 millions. Il aura l’occasion de croiser Grenier, qui signe à Arsenal contre 8 millions + Mathieu Flamini. Florian Maurice a en effet eu une vision : le Marseillais sera titulaire à l’Euro 2016 s’il accepte de se transformer en latéral droit. Bernard Lacombe croit d’abord à une connerie, ce qui ne l’empêche pas de valider. Le joueur (30 ans, 3 sélections) et Hubert Fournier se laissent convaincre, mais plus difficilement qu’Arsène Wenger, très emballé par l’idée d’associer Grenier et Özil à la récupération. Flamini signe pour quatre ans à 200.000 brut par mois.

Mais le gros coup, c’est le départ de Gourcuff pour Schalke, qui accepte de payer 350.000 euros par mois sur cinq ans si le joueur est libéré. Jean-Michel Aulas fait lui même l’aller-retour à Gelsenkirchen pour déposer le Breton. Et quand on lui demande si ça n’a pas été trop fatigant, il répond : « Au contraire, dans le confort d’une Hyundai, c’est comme si j’avais passé deux jours de repos au bord de la Méditerranée, la sécurité en plus ! » Le sponsor coréen annonce une rallonge de 8 millions, qui permette de recruter André Ayew, lassé des méthodes de Bielsa, assuré de jouer à son poste de prédilection et convaincu par JMA qu’il signera au Bayern un an plus tard. Il rejoint ainsi Mapou Yanga-Mbiwa, acquis pour 5 millions d’euros, et Lindsay Rose (1,8).

Entre temps, Hubert Fournier accepte l’invitation au pot de début de saison du Libéro. Il repart ivre, et persuadé qu’un duo Bahlouli-Bergougnoux enflammera Gerland. Il ne le regrettera jamais.

Bilan

Vercoutre (0), Dabo (1,5 ), Bisevac (3,8), Miguel Lopes (0), Mvuemba (4), Grenier (8), Gourcuff (0), Briand (0), Gomis (0) = 17,3 millions d’euros de vente.

Flamini (0), Yanga-Mbiwa (5 millions), Rose (1,8), A. Ayew (8), Bergougnoux (0) = 14,8

La plus-value entre les départs et les arrivées n’est que de 2,5 millions. Mais la différence entre les masses salariales (21,5 millions en moins contre 10,5 millions en plus selon nos estimations) et le rééquilibrage de l’équipe en font un mercato en tout point réussi. La défense centrale est renforcée et tous les postes sont doublés (Flamini, Zeffane voire Umtiti pouvant suppléer Bedimo). Pour les postes offensifs, le sapin de Noël peut facilement muter en losange et Malbranque, Ferri et Benzia sont régulièrement alignés d’entrée.


Réussir un bon coup, en tenter quelques autres

Olympique Lyonnais

Pas de surprise dans les bois : Anthony Lopes est titulaire, tandis que Mathieu Gorgelin récupère le siège Recaro de Rémy Vercoutre. En cas d’absence longue durée du Portugais, la possibilité d’offrir un contrat à un gardien plus expérimenté sera toutefois étudiée, Gorgelin semblant un peu tendre pour assurer un long interim.

Gros chantier en défense : pour compenser le retour à Lisbonne de Miguel Lopes, Garry Bocaly est recruté en tant qu’agent libre. Si le champion de France 2012 est toujours poursuivi par ses pépins physiques, il pourra être suppléé par Corentin Tolisso ou Mouhamadou Dabo, éternel latéral remplaçant. De l’autre côté, Henri Bedimo est bien entendu conservé, en espérant que son repos estival nous permette de revoir le Bédimonstre du début de saison dernière et pas la pâle copie de fin de saison. En défense centrale, le jeune Samuel Umtiti est déjà inamovible. Il sera accompagné d’Ismaël Traoré, recruté à Brest pour un peu moins d’un million d’euros. Solide et sûr à la relance, l’ancien Sedanais peut de plus lui aussi dépanner à droite. Bako Koné et Lindsay Rose se partagent donc les miettes, qui devraient être importantes étant donné le calendrier imposant, les classiques blessures made in OL infirmerie et le jeu de chaises musicales, dû au faible nombre de latéraux de métier (Rose et Umtiti peuvent ainsi parfois occuper le flanc gauche en cas de pépins en série). Milan Bisevac est cédé au premier club prêt à aligner plus de 2 millions.

Au milieu de terrain, la vente de Maxime Gonalons pour 15 millions d’euros à Naples ou à un quelconque club anglais le 31 août surprend les supporters. Pourtant, la surcote étant évidente pour un joueur de devoir quelque peu limité. Alors autant en profiter au sommet de la vague. De plus, l’OL ne perd pas au change en recrutant Benjamin Stambouli pour 10M€ (grand maximum, grâce à une petite remise amicale du Lyonnais Loulou Nicollin). Aussi bon récupérateur que le Bressan mais bien plus propre techniquement, le beau gosse sosie de Jimmy McNulty ne met que quelques matchs à faire oublier son prédécesseur. Devant lui, le trio Gueida Fofana à droite, Clément Grenier à gauche et Yoann Gourcuff en pointe haute du losange est reconduit. Les blessures récurrentes des tres amigos permettent toutefois à Corentin Tolisso, Jordan Ferri, Steed Malbranque, Farès Bahlouli et Nabil Fekir de s’assurer un temps de jeu conséquent. Le club accepte les premières offres à 2 millions pour Arnold Mvuemba et Gaël Danic (voire même à 500.000 pour ce dernier). Afin de disposer d’un vrai numéro 6 de remplacement, le club recrute aussi le free agent Landry N’Guemo.

En pointe, Alexandre Lacazette sera épaulé de Mustapha Yatabaré, chipé à Guingamp pour 3 millions. Travailleur et jouant toujours pour le collectif, le Malien libère un peu plus le Kid de Mermoz, qui dépasse les 20 buts en Ligue 1 pour la première fois de sa carrière. Sur le banc, Mohamed Yattara ou Yassine Benzia (suivant les choix tactiques d’Hubert Fournier et leurs états de forme respectifs) sont prêts à rentrer pour gagner du temps de jeu et leur place. À noter que Farès Bahlouli voire Nabil Fékir peuvent aussi jouer à ce poste en cas de coup dur.

Photo Jimmy Briand, Mapou Yanga-Mbiwa et Christophe Jallet par  Nolwenn Le Gouic (FEP / Panoramic)

2 Comments

  1. sebtheouf

    13 juillet 2014 at 5:27

    WAOUH, le passage de sebtheouf est remarquable de justesse.

  2. Bachama

    15 juillet 2014 at 9:06

    Fantasme ultime de ce site: Flamini accèpte de venir à l’OL s’il devient libéro

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>