OL-Guingamp : Armor le 4-3-3

AVANT-MATCH. Comme on pouvait s’y attendre en début de saison, cet OL-Guingamp opposera une équipe qui joue les premiers rôles à une équipe de bas de tableau. On n’avait toutefois pas prévu que les rôles soient répartis ainsi.

Olympique Lyonnais

Les deux mois d’absence de Miguel Lopes auront plus joué en sa faveur que son mois de présence. Il fait donc partie de l’équipe type que Rémi Garde va pouvoir aligner face à Guingamp. (Photo Panoramic – Frédéric Chambert)

Enjeu. Il est encore trop tôt pour dire que l’OL doit gagner à tout prix pour s’éloigner de la zone rouge, mais une contre-performance à domicile plongerait un peu plus le club rhodanien dans le doute.

Un doute qui existe déjà, puisque ce match contre Guingamp semble loin de la formalité que les écarts de budget pourraient indiquer (130 contre 22 millions). Alors que les Bretons sont l’une des bonnes surprises de ce début de saison (5e, 17 points), l’OL (14e, 12 points) n’a de son côté plus gagné un match de championnat depuis le 22 septembre et la réception de Nantes. Avant de penser à une place européenne, les Lyonnais doivent donc avant tout gagner pour revenir dans la première moitié du classement.

Compo. Certains l’appelaient de leurs vœux depuis la saison dernière : Rémi Garde semble vouloir donner sa chance au 4-4-2 losange. Un choix de raison plutôt que de cœur, mais un choix fort tout même.

En défense, l’entraîneur lyonnais pourra enfin compter sur tous ses joueurs. La principale interrogation concerne les états de forme de Miguel Lopes et de Samuel Umtiti, deux joueurs qui reviennent de blessure. S’ils sont jugés trop juste, il faudra compter sur Mouhamadou Dabo ou un milieu de terrain pour jouer les utilités.

Maxime Gonalons, de retour à son vrai poste après deux matchs en défense centrale, devrait enfin goûter au milieu en losange (il avait déjà manqué la tentative de l’an dernier). En l’absence de Yoann Gourcuff (qui revient de blessure lui aussi et jouera avec la CFA contre Montceau à 16 heures à la Plaine des jeux) mais aussi d’Arnold Mvuemba, pas convoqué, la place restante aux côtés de Maxime Gonalons, Gueida Fofana et Clément Grenier devrait se jouer entre Steed Malbranque et Jordan Ferri.

Le but de Bafétimbi Gomis a un peu illuminé sa terne prestation contre Monaco et devrait lui assurer une place en attaque aux côtés d’Alexandre Lacazette.

Olympique Lyonnais

Le groupe : A.Lopes, Gorgelin – M.Lopes, Dabo, Bisevac, Umtiti, Bédimo – Gonalons, Danic, Ferri, Fofana, Malbranque, Tolisso, Grenier – Briand, Gomis, Lacazette, Pléa.

Le prono de la rédac. L’OL a le ballon mais ne se montre que trop rarement dangereux. Les sifflets de Gerland lorsque l’arbitre siffle la mi-temps font encore plus douter les joueurs. Au retour des vestiaires, les Lyonnais jouent toujours aussi haut. Trop haut. Les Guingampais profitent des espaces laissés sur les côtés pour placer deux contres et Mustapha Yatabaré signe un doublé (51e et 57e). Le but de Lacazette à quelques minutes de la fin (88e) fait renaitre l’espoir. En vain. Score final : 1-2.

Hugo Hélin

One Comment

  1. sebtheouf

    2 novembre 2013 at 7:58

    Qu’est ce que c’est que ce prono la? Du goudron et des plumes, vite.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>