OL – ASNL (4-0) : plus bas que délétère

OL

LES NOTES. Trois jours après le derby perdu à Saint-Étienne, l’OL s’est imposé à domicile contre Nancy dans une ambiance forcément glaciale. Pris à partie par le virage nord, Alexandre Lacazette a quitté le stade le moral dans les chaussettes.

 

Mercredi 8 février 2017, 24e journée de Ligue 1

Olympique Lyonnais – AS Nancy-Lorraine 4-0

Buts : Valbuena (39e), Fekir (43e), Lacazette (54e sp) et Memphis (58e)

Avertissements : Gonalons (50e) pour l’OL, Mandanne (81e) pour Nancy

OL : Lopes – Jallet, Mammana, Yanga-Mbiwa, Morel (Rybus, 84e) – Gonalons (cap.), Tousart – Cornet, Fekir, Valbuena (Memphis, 39e) – Lacazette (Ferri, 75e). Entr. : Bruno Genesio.

ASNL : Chernik – Cuffaut, Diagne, Badila, Cétout (Mandanne, 58e) – Guidileye, A. Diarra, Aït Bennasser (Robic, 58e) – Dalé, Hadji (cap.), Maouassa. Entr. : Pablo Correa.

Lopes 5 – Jallet 3, Mammana 5, Yanga-Mbiwa 5, Morel 5 – Gonalons 3, Tousart 5 – Cornet 2, Fekir 5, Valbuena 5 – Lacazette 6 + Memphis 5

 

L’OL a remporté un match 4-0, mais l’on retiendra tout autre chose de cette rencontre. Ce simple énoncé suffit à démontrer à quel point le club lyonnais traverse une période de turbulences.

Un gros budget qui peine à confirmer, des appels à mouiller le maillot, des sifflets au moment de l’entrée des joueurs : le Parc OL avait des faux airs de Parc des Princes des années 2000. Une comparaison qui inclut forcément une bonne dose de stupidité. On passe sur l’aspect primitif des demandes à plus de “couilles”, qui réduisent le football à un sport de combat. S’en prendre à Alexandre Lacazette, irréprochable depuis le début de la saison (et même avant), est infiniment plus crétin. Surtout venant d’un groupe qui a confié la baguette de son tambour pour le “AHOU” à Bafétimbi Gomis en février 2014, à une époque où l’on savait qu’il quitterait le club quelques mois plus tard pour peau de zob. Les joueurs le sauront désormais : certains supporters aiment visiblement être pris pour des cons.

 

Et concernant le match ? On a l’impression de l’avoir déjà vécu cent fois cette saison, avec des réussites variables (le score final dépendant grandement de l’efficacité sur quelques actions à des moments clés). On a donc encore une fois vu des individualités plus qu’un collectif, et on n’a pas grand-chose de neuf à vous apprendre : Mathieu Valbuena se bat, ne rend pas le collectif meilleur mais réussit une action décisive de temps en temps ; Maxwel Cornet n’a rien à faire sur le côté droit, où il n’arrive pas à prendre de la vitesse (sa première qualité) et où il n’a pas la technique suffisante pour se mettre en bonne position de frappe (sa deuxième qualité, avec par exemple un tir puissant et enveloppé de l’extérieur de la surface qui a flirté avec la lucarne) ; Christophe Jallet est sévèrement bouchonné ; un séjour sur le banc ferait du bien à Maxime Gonalons

Petite nouveauté par rapport aux derniers matchs : on a enfin vu un Memphis Depay prometteur, qui a obtenu un penalty (qu’il est bien allé chercher) et a marqué un but sur un excellent appel dans l’half space. On regrettera que ce remplacement ait été le seul changement « frisson ». Bruno Genesio avait-il vraiment besoin de voir Jordan Ferri (pour un quart d’heure) ou Maciej Rybus (cinq minutes) lors d’un 4-0 contre un Nancy inoffensif ? Un centre de formation, aussi formidable soit-il, c’est comme la liberté de la presse selon la devise du Canard Enchaîné : il ne s’use que quand on ne s’en sert pas.

On l’a déjà dit, on ne retiendra donc pas forcément la large victoire de ce match. C’est tout le souci du football sans idées, qu’on qualifie poliment de “pragmatique” quand il marche : il ne vaut au final que par la victoire. Une fois que la défaite devient trop fréquente, les succès ne servent qu’à gagner un peu de temps et à répéter comme un mantra que tout ira mieux demain. Reste à savoir si Bruno Genesio osera toujours évoquer le podium, et quand le prochain revers arrivera.

Hugo Hélin

(Capture d’écran beIN Sports)

2 Comments

  1. Pier Tyr de Laigle

    9 février 2017 at 8:12

    Je n’ai vu que la première mi-temps et sur celle-ci je te trouve dur avec Valbuena, il ralentit le jeu ça c’est sûr mais ces transversales et ces centres on fait du bien dans le jeu. Il a apporté ce qui manquait en face avec Cornet, de la variation. Cornet pour sa part à tenté, avec beaucoup de déchet mais il doit continuer à oser, y a que comme ça qu’il pourra progresser en tant qu’ailier car oui ce n’est pas son poste et cela se ressent.
    Et Fékir fait 20 super dernières minute en pp. Il recommençait à partir balle au pied, il est trouvé à la fois en tant que dix et il se permet de dezoner pour éclaircir la densité Nancéenne du milieu. Sa conservation de balle est de la soie, et sa capacité de passe est quand même incroyable. Il a un potentiel de 10 excellent. À lui de confirmer. Enfin que ces connards fassent ça à Lacazette… Le mec se défonce à chaque match, montre une progression constante. À la rigueur ils auraient dû l’honorer pas le conspuer. M’enfin espérons qu’il relativise, ce n’est qu’une poignée bas du plafond.(désolé pour les fautes impossible de corriger avec mon portable :()

  2. FORTICHE

    9 février 2017 at 10:06

    Pas mieux, toujours d’excellentes analyses. Si les supporters voulaient faire partir Alexandre en fin de saison, ils ne pouvaient pas faire mieux !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>