L’OL tient la pression à pas cher

Olympique Lyonnais

MLADÁ BOLESLAV-OL (1-4). Malgré des difficultés en début de match, l’OL a su creuser une différence qui devrait être suffisante. Un peu à l’expérience, un peu grâce aux erreurs tchèques.

 

Jeudi 31 juillet 2014, 3e tour préliminaire aller de Ligue Europa

FK Mladá Boleslav – Olympique Lyonnais 1-4

Buts : Rosa (66e) pour Mladá Boleslav ; Yattara (9e, 47e), Gonalons (36e) et Umtiti (67e) pour Lyon

OL : Lopes – Jallet, Bisevac, Koné (Bedimo, 71e), Umtiti – Gonalons (cap.) (avertissement, 26e), Ferri, Mvuemba, Malbranque (Fékir, 64e) – Lacazette, Yattara (Benzia, 71e). Entr. : Hubert Fournier.

 

Le Rank’n’OL : Umtiti tient son Harlem tchèque

 

Incapable de conserver le ballon dans un début de match, l’OL a pourtant bien su gérer par la suite, pour obtenir une victoire par trois buts d’écart qui devrait transformer le match retour en quasi-amical.

Ballottés en début de match

Et si l’OL a réussi à se sortir de ce début de match compliqué, il le doit à un héros plutôt inattendu, Mohamed Yattara. Pour son premier match officiel sous le maillot de l’OL, l’attaquant guinéen trouvait la faille. Sur un beau centre de Samuel Umtiti, « Momo » n’avait plus qu’à mettre la tête sans même avoir besoin de sauter (0-1, 9e) . Une belle efficacité sur la première occasion lyonnaise, et de quoi se faciliter la tâche pour la suite. Mais les choses auraient pu se passer différemment si Anthony Lopes n’avait pas repoussé le penalty de Šćuk à la suite d’une faute peu évidente de Maxime Gonalons (26e). Le tournant du match.

Yattara, un doublé pour sa première

Car les Tchèques se montraient alors moins tranchants, ne se contentant d’être dangereux que sur coups de pied arrêtés. Mais même à ce jeu là, les Lyonnais avaient du répondant. Après une frappe de Christophe Jallet contrée par un défenseur de Mladá Boleslav, l’OL obtenait un corner bien tiré par Arnold Mvuemba et repris victorieusement par Maxime Gonalons (0-2, 36e). Et les choses ne s’arrangeaient pas pour les Bohémiens au retour des vestiaires : sur une passe en profondeur a priori sans danger, la défense, gardien inclus, se trouait totalement et offrait un cadeau à Mohamed Yattara, qui n’avait plus qu’à pousser la balle au fond du but vide pour s’offrir un doublé (0-3, 47e).

Le coup de canon d’Umtiti

Malheureusement, l’OL semble avoir conservé sa traditionnelle fébrilité sur coups de pied arrêtés défensifs. De quoi redonner un peu de voix et d’espoir au public après le but sur corner d’Antonin Rosa pour les locaux (1-3, 66e), avant que Samuel Umtiti ne fasse taire définitivement la foule et ne nous renvoie un an et demi en arrière à White Hart Lane. Reprenant un centre repoussé, le numéro 23 marquait en effet le copier-coller de son but contre Tottenham, en se permettant cette fois-ci un contrôle de la semelle avant sa frappe surpuissante (1-4, 67e).

 

Une manière superbe de sceller une large victoire sans montrer grand-chose. Le signe des grandes équipes ou de l’expérience européenne de ce groupe, diront les plus optimistes. Le signe de la faiblesse tchèque pour les moins convaincus. L’OL peut en tout cas déjà se tourner vers son barrage de Ligue Europa à venir. Après avoir fini le travail à Gerland, évidemment.

Hugo Hélin

(Photo FKMB.cz)

2 Comments

  1. Hugo Païen-Bourré

    1 août 2014 at 1:20

    J’avais pas tilté…ON A MARQUE SUR CORNER ?!!

    • Goth

      1 août 2014 at 10:44

      Oui. Incroyable. Et on stoppe un péno, ce qui a dû arriver 2 fois en 6 ans.
      Ça fait beaucoup pour une soirée !!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>