Gambardella : dix-sept ans, ce n’est pas sérieux

Olympique Lyonnais

U19. Les Lyonnais lancent dimanche une nouvelle campagne de coupe Gambardella par un périlleux déplacement à Auxerre en 64e de finale. Les jeunes (avec l’accent) espèrent conquérir un trophée qui échappe au club depuis dix-sept ans, et le triomphe de la génération Bréchet-Malbranque-Balmont aux tirs aux buts. Si, si, l’OL a remporté une séance de tirs au but.

 

Lire : Roland Vieira, le héros de la Gambardella

 

Enjeu. L’OL veut effacer la grosse déception de la saison dernière, et cette élimination face aux futurs vainqueurs, les Girondins de Bordeaux. Un match qui s’est dénoué à l’issue d’un improbable scénario : les Lyonnais arrachent l’égalisation à 2-2 à la 90e minute, touchent la barre à la 92e sur un coup franc de Bahlouli puis s’inclinent aux tirs aux buts 10-9. L’OL disposait d’une armada offensive de feu (Bahlouli, Martial, Benzia et Labidi), mais la nonchalance et le manque de solidité avaient grandement pénalisé l’OL, notamment en première mi-temps. Cette élimination avait énervé beaucoup de monde au sein du club, et notamment Bernard Lacombe, très attaché à la coupe Gambardella et vainqueur de l’édition 1971 aux côtés de Raymond Domenech.

« C’est du 50-50 », estime l’entraîneur de cette équipe, Maxence Flachez, sur la chaîne du club. Ce dernier reste confiant pour cette confrontation, notamment vu le talent de son groupe. Il espère seulement que « la pression ne sera pas trop importante au moment du coup d’envoi ».

Compo. L’OL devra faire sans Zakarie Labidi, qui est actuellement blessé. Mais le possible onze de départ garde tout de même une belle allure, avec un mélange prometteur entre deux générations bien différentes. D’un côté, les joueurs de la génération 96, sans énorme talent individuel, mais qui fait preuve d’une grosse force collective depuis deux ans, forgée notamment par le travail d’Armand Garrido. De l’autre, on retrouve le talent individuel des joueurs de la génération 95, et notamment du génial Fares Bahlouli, qui sera probablement le joueur clé du côté lyonnais. Sa qualité technique, sa vitesse et sa frappe de balle constitueront le danger numéro un pour les Auxerrois.

Cette équipe très joueuse devra néanmoins se méfier des Icaunais, surtout que la (probable) charnière Ngouma-Diakhaby n’a jamais évolué ensemble en match officiel. « Ça va être un match ouvert entre deux grosses équipes », annonce Maxence Flachez.

Olympique Lyonnais

Pronostic. Match difficile pour les Young Gones contre un autre prétendant à la victoire finale mené par le milieu de terrain Samed Kilic, qui a signé son premier contrat professionnel récemment. Allez, on va être optimistes et on mise sur une victoire de l’OL 2-1 grâce à un but de Philippe Paoli en toute fin de match.

Raymond Jacquet

(Merci à Yannis et à Olivier pour leur collaboration)

(Photo de Fares Bahlouli par Frédéric Chambert – Panoramic)

One Comment

  1. LB80

    12 janvier 2014 at 3:43

    Bien joué RAYRAY

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>