Créteil – la Duchère (0-1) : la Duch’, c’est du solide

Ezikian

NATIONAL. La Duchère a enchaîné sur la pelouse de Créteil une troisième victoire d’affilée (0-1) et reste sur le podium du National.

Lyon Duchère AS : Hautbois (Kacou, 46e) – Moizini (cap.), Bayal Sall, Ndiaye, Pierre-Charles – Ezikian, Fadhloun, Ayari – Grain (Nadifi, 88e), Rivas (Bila, 78e), Bouderbal. Entr. : Laurent Roussey.

La deuxième période aurait dû être l’occasion de découvrir Axel Kacou, nouveau gardien remplaçant de la Duchère qui a dû rentrer à la pause pour suppléer Maxime Hautbois victime d’un coup. Mais le Franco-Ivoirien de 24 ans, appelé à quelques reprises lors de rassemblements de la sélection africaine mais pas international, n’aura finalement pas vraiment été testé. Quelques ballons aériens à aller capter, des tirs à regarder passer à côté, la prestation de Kacou aura plutôt souligné en creux la force défensive du bloc duchérois.

Une troisième clean sheet en cinq matchs de National qui fera plaisir à Laurent Roussey d’un point de vue défensif (sa priorité annoncée depuis son arrivée), mais qui ne veut pas dire que l’ancien entraîneur de l’ASSE est encore totalement convaincu par son équipe. « On aurait pu être plus tranquilles. On a très mal joué nos contres. On a été solides, une fois qu’on menait c’était à l’adversaire de faire en sorte d’avoir des situations. » La Duchère aurait en effet pu se mettre à l’abri plus tôt si elle avait mieux joué quelques coups. Et pas seulement ce face-à-face perdu par Jonathan Rivas après un slalom incroyable de Rafik Bouderbal (74e) ou ce tir de Bouderbal contré in extremis (90e+2), mais surtout ces actions qui ne sont même pas arrivées au bout.

Un axe de progression pointé par Roussey, avec un mot qu’on n’avait jamais entendu avant hier soir. « Mener au score est normalement un gros avantage, là je trouve que si on a des progrès à faire c’est en terme de jouerie quand on mène au score. Surtout avec les joueurs qu’on possède. » Des joueurs toujours capables de faire la différence par leur talent, comme sur le seul but du match où Matthieu Ezikian n’a pas paniqué au moment de pousser au fond un centre de Jérémy Grain repoussé par le gardien cristolien (0-1, 37e). Du talent devant, de la solidité derrière : ce n’est pas compliqué mais c’est pour l’instant du solide.

La Duchère est toujours à égalité avec Villefranche. Le FCVB a régalé les spectateurs d'Armand-Chouffet en marquant cinq fois par cinq buteurs différents contre Béziers (5-2). Et le derby du Rhône remporté par les Lyonnais lors de la troisième journée pèse cher, puisqu'il permet de départager les deux clubs (Villefranche a une meilleur différence de buts générale, mais c'est celle particulière qui est prise en compte) et à la Duchère d'être sur le podium.

La Duchère est toujours à égalité avec Villefranche. Le FCVB a régalé les spectateurs d’Armand-Chouffet en marquant cinq fois par cinq buteurs différents contre Béziers (5-2). Et le derby du Rhône remporté par les Lyonnais lors de la troisième journée pèse cher, puisqu’il permet de départager les deux clubs (Villefranche a une meilleur différence de buts générale, mais c’est celle particulière qui est prise en compte) et à la Duchère d’être sur le podium.

Hugo Hélin

(Photo Lyon Duchère AS)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>