En vidéo : Joachim Andersen, un apéritif qui ouvre l’appétit

Andersen

PLATEFORME. Pas question de s’enflammer pour une demi-heure de jeu lors d’une rencontre amicale de pré-saison (on ne l’avait d’ailleurs même pas évoqué dans le compte-rendu du match contre Arsenal, un oubli réparé aujourd’hui), mais les débuts de Joachim Andersen ont au moins eu le mérite de dévoiler à quelques reprises le profil du défenseur central de 23 ans.

Ça tombe bien, c’est celui que fantasmaient les supporters lyonnais à propos de la recrue la plus chère de l’histoire de l’OL (24 millions d’euros plus 6 d’éventuels bonus). Un mélange bien calibré de technique et de puissance, comme au départ de l’action menant au deuxième but de Moussa Dembélé. Après avoir contrôlé en pleine course un ballon en profondeur qu’il ne fallait mieux pas laisser filer, le Danois le pousse un peu loin pour échapper au pressing mais se rattrape parfaitement en s’imposant au physique et en taclant en patron.

À Andersen de montrer désormais sur la durée qu’il peut claquer d’autres relances tueuses et surtout stabiliser la défense centrale de l’OL. Avec déjà un deuxième gros test anglais contre Liverpool, champion d’Europe en titre chez qui seul Sadio Mané devrait manquer à l’appel, ce mercredi à 19h00 (en direct sur Canal+).

À lire aussi >>> Tactique : quel avenir pour Gouiri et Tousart, repositionnés contre Arsenal ?

HH

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>