SC Lyon – Avranches (0-0) : du mieux, sauf au classement

Rivas

NATIONAL. Après trois points en six matchs et malgré du mieux, notamment défensivement, lors des deux dernières rencontres, la réception d’Avranches ce vendredi devait marquer un tournant et lancer enfin la saison du SC Lyon. Et quand le retour de Matthieu Ezikian dans le groupe a été annoncé jeudi, on s’est dit que ça allait forcément être le cas.

Si cela ne s’est pas traduit au tableau d’affichage, avec un nouveau 0–0 qui ne fait pas les affaires d’un Manu Da Costa encore une fois échaudé par l’arbitrage, on a tout de même eu l’impression de voir enfin un SC Lyon avec du jeu et de vraies intentions. Une attitude que le coach duchérois choisit de voir comme une « montée en puissance » dans la lignée des matchs précédents plutôt que comme un tournant. Cependant, il serait injuste de dire que le football a attendu l’entrée d’Ezikian à la 66e minute de jeu pour faire son retour à Balmont, même s’il aura encore accentué l’emprise des Lyonnais sur le match.

SC Lyon : Kacou – Seguin, Bong, Dekoke – Gbellé, Fadhloun, Ayari, Pierre-Charles – Tounkara (Ngwabije, 83e), Rivas (Botella, 75e), Araujo (Ezikian, 65e). Entr. : Manu Da Costa.

Encore une fois en 3-4-3 et porté par un Alexis Araujo hyperactif, le SC Lyon a en effet commencé le match par vingt premières minutes de très bonne facture, marquées par deux grosses situations (Jordan Pierre-Charles sur une percée d’Araujo à la 9e, et une belle frappe d’Oumare Tounkara à la 17e), face à une équipe d’Avranches très timide en début de match. Si l’on a eu peur que l’expulsion de Mohammed Fadhloun à la 21e (et du coach Da Costa dans la foulée) signe la fin de cette embellie attendue depuis plusieurs semaines, et bien que les Normands profité de cette supériorité pour au moins avoir un peu plus le ballon, c’est bien le SC Lyon qui s’est procuré les meilleures occasions dans cette première période, notamment par le biais d’un Garland Gbellé bien plus à l’aise une fois replacé au milieu aux côtés d’Hamadi Ayari après l’expulsion. On notera d’ailleurs le choix de rester à 3 défenseurs après l’expulsion, avec un Tounkara impressionnant en piston omniprésent sur le côté droit, une prestation soulignée par son coach : « J’aime les joueurs avec de la polyvalence. C’est un garçon à qui je tire un coup de chapeau ce soir, parce que ce n’est pas facile de se sacrifier comme ça quand on est un joueur aussi offensif. »

En seconde période, sur une pelouse devenue très glissante, les Avranchinais ont encore eu des difficultés dans les 20 derniers mètres et s’en sont donc remis à des frappes de l’extérieur de la surface qui n’ont posé que peu de problèmes à un Alex Kacou impeccable, pendant que le SC Lyon se procurait plusieurs très belles situations en contre, malheureusement gâchées par quelques imprécisions techniques et un Jonathan Rivas qui n’a pas encore retrouvé sa confiance et son efficacité de la saison dernière. Si la supériorité numérique d’Avranches était peu évidente jusque là, avec notamment un très gros temps fort duchérois juste avant l’heure de jeu, elle s’est totalement effacée lorsque Matthieu Ezikian est entré, apportant comme toujours sa vision du jeu et sa précision sur coup de pied arrêté, en plus de sa fraîcheur.

Malheureusement, cela n’aura pas suffi, et le surplace continue pour un SC Lyon qui n’a toujours pas gagné un match sous son nouveau nom et pointe à la seizième place, au milieu d’équipes ayant joué deux ou trois matchs de moins que lui. Malgré une nette embellie dans le jeu, il va donc devenir impératif de commencer à marquer des points, et ce dès la semaine prochaine à Saint-Brieuc. « On monte en puissance, on progresse, mais on est dans une urgence de résultat malgré tout », confirme Da Costa. « Même si le match nul n’est pas un mauvais résultat compte tenu du scénario, on est en déficit de points et il va falloir aller en chercher à un moment donné. »

Marion Dupas

(Photo archive SC Lyon)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>