OL – PSG (1-0) : Paris, c’est pas Dijon

Bronze

FÉMININES. L’OL et le PSG avait rendez-vous en Division 1 Féminine pour un choc au sommet, mais un sommet un peu moins haut que prévu. Les deux équipes avaient en effet lâché des points de façon surprenante en ne trouvant pas la faille contre Dijon pour les Lyonnaises (0-0) et en étant surprises à domicile par Guingamp lors de la journée précédente pour les Parisiennes (1-1). Avec des choix très défensifs, Olivier Echouafni n’a pas réussi à refaire le coup du DFCO.

9e journée de Division 1 Féminine, samedi 16 novembre 2019

Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain 1-0

But : Kumagai (49e).

Avertissements : Formiga (47e), Paredes (58e) et Huitema (85e).

OL : Bouhaddi – Bronze, Mbock, Buchanan, Bacha – Henry, Kumagai, Marozsan (van de Sanden, 77e) – Le Sommer (cap.) (Cascarino, 33e), Hegerberg, Majri. Entr. : Jean-Luc Vasseur.

PSG : Endler – Glas, Paredes, Geyoro, Dudek, Morroni – Formiga (Diallo, 75e), Dabritz – Nadim (Lwarence, 68e) – Diani (Huitema, 75e), Katoto. Entr. : Olivier Echouafni.

L’interview de l’entraîneur parisien au micro de Canal+ à la pause résumait en effet plutôt ses ambitions dans ce choc, avec un « On a fait la moitié du chemin » qui montrait qu’il se serait bien satisfait de tenir le 0-0. Les 30.661 spectateurs du Formidable Outil (nouveau record d’affluence pour un match de l’OL féminin et pour un match de D1 au passage) ont en effet eu le droit à un gros match tendu et parfois haché, pas déplaisant à regarder pour autant, mais qui a cruellement manqué d’occasions.

Kumagai en Renard

Au moins jusqu’au retour des vestiaires en tout cas, avec enfin des Lyonnaises plus tranchantes dans les 30 derniers mètres et qui ont fini par trouver la faille dans un domaine où on ne les attendait pas vraiment ce samedi. En l’absence de leur capitaine Wendie Renard, les coups de pied arrêtés semblaient en effet être une arme un peu moins létale que d’habitude, jusqu’à ce qu’une Saki Kumagai presque gênée d’être l’héroïne du jour ne surgisse sur corner pour placer le ballon en lucarne (59e).

De quoi s’imaginer dérouler un peu plus sereinement en deuxième période, d’autant que Delphine Cascarino tapait la barre transversale dans la foulée après un gros travail dans la surface et un centre en retrait d’Ada Hegerberg (61e). Mais l’abandon de la défense à trois du côté du PSG aura offert une fin de match à suspense. Avec notamment une Kadeisha Buchanan, remplaçante poste pour poste de Renard, qui a fait passer un frisson dans le Parc OL en dégageant en reculant un tir raté de sa compatriote canadienne Ashley Lawrence. Pas forcément maîtrisé, son geste a envoyé le ballon au-dessus de la barre transversale de Sarah Bouhaddi, qui aurait sans doute moins eu le sourire à quelques centimètres près.

La gardienne lyonnaise tiendra finalement sa clean sheet jusqu’au bout, sans trop de travail mais en allant bien chercher un corner dans les arrêts de jeu pour finir le boulot. Et Echouafni regrettera peut-être de ne pas avoir été plus joueur (mais on n’est pas sûrs que l’autocritique ou l’ambition soient au programme du BEPF) en revoyant la fin de match disputée dans un système pas uniquement destiné à verrouiller. L’OL, lui, pourra le remercier après avoir fait son clapping et pris trois points d’avance en tête de la D1. Et saluera l’inspiration de Dzsenifer Marozsán qui assurait qu’elle « trouverai[t] bien une autre tête sur corners » au moment d’évoquer l’absence de Renard avant le match.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>