OL – Nantes (0-1) : la victoire s’éloigne, Sylvinho aussi ?

OL

LES NOTES. L’OL a cru céder une nouvelle fois à la malédiction des anciens, mais Samuel Moutoussamy n’était finalement pas le buteur et les Lyonnais n’ont donc pas encaissé un cinquième but d’un ex en quatre matchs. L’OL devra donc se contenter de la malédiction du nouveau, avec un Sylvinho au bilan qui s’enfonce un peu plus à chaque sortie. Le club lyonnais n’a désormais gagné aucun de ses sept derniers matchs toutes compétitions confondues et Juninho a déjà mis la pression sur son compatriote après le match.

Olympique Lyonnais – Football Club de Nantes 0-1

But : Marçal csc (59e)

Avertissements : Marcelo (10e) et Dubois (55e) à l’OL ; Appiah (13e) et Pallois (64e) à Nantes.

OL : Lopes – Dubois, Marcelo, Denayer (cap.) (Jean Lucas, 83e), Marçal – Reine-Adélaïde (Terrier, 60e), Mendes, Aouar – Traoré (Cornet, 46e), Dembélé, Memphis. Entr. : Sylvinho.

Nantes : Lafont – Appiah, Girotto, Pallois, Fabio – Touré, Abeid – Moutoussamy (Blas, 80e), Benavente (Louza, 68e), Simon (Bamba, 75e) – Coulibaly. Entr. : Christian Gourcuff.

Les notes : Lopes 3 – Dubois 3, Marcelo 3, Denayer 3, Marçal 3 – Reine-Adélaïde 3, Mendes 3, Aouar 3 – Traoré 2, Dembélé 3, Memphis 4 + Cornet 2

Votez pour
le Jurynho !

Pourtant, l’OL a montré un poil de mieux par rapport à ses dernières sorties. Pas très dur, mais un peu de mouvement, quelques séquences installées dans le dernier tiers adverses et des occasions, et cela suffit presque à notre bonheur en ce moment. Cela ne suffit par contre toujours pas à gagner, la faute notamment à un Lafont qui a remis au goût du jour la vieille rengaine du « gardien qui fait le match de sa vie contre nous » (entendue dans tous les clubs, et parfois avec le même gardien). Car si l’OL est encore loin d’être huilé offensivement, il aurait sans doute « dû » gagner cette rencontre contre un Nantes qui a été moins dangereux et a concédé plus d’occasions.

Et la rengaine, trop souvent entonnée par Sylvinho, de la confiance est cette fois apparue comme plutôt pertinente, non seulement sur les occasions ratées mais surtout dans le jeu. Car l’OL a trop souvent semblé soupeser chaque passe, réfléchir à chaque appel de balle, valider chaque tir avant de l’armer. À l’image d’un Aouar moins insouciant que ce que son âge voudrait, et sans doute le joueur le moins confiant de l’équipe en ce moment. Pourtant, et c’est un autre petit point positif, Sylvinho a cette fois semblé moins frileux dans son coaching, faisant un changement tactique dès le retour de la pause (!) et lançant des forces offensives dans la bataille même si cela était désordonné (et que le choix de sortir systématiquement Reine-Adélaïde – 5 titularisations pour 5 remplacements – interroge forcément).

Il faudra désormais que l’entraîneur arrive à sortir de cette spirale négative, ce qui va devenir de plus en plus compliqué malgré le petit mieux entraperçu ce samedi. Car Juninho a déjà mis la pression sur son compatriote en zone mixte après le match, avec des mots très forts. Et car le déplacement à Leipzig mercredi s’annonce en effet très compliqué, quand celui à Sainté dimanche prochain sentira encore plus la poudre que d’habitude. Même sans supporters de l’OL autorisés.

Hugo Hélin

(Photo Damien LG / OL)

One Comment

  1. o8

    28 septembre 2019 at 7:55

    Baticle ne va pas être facile à dégager, dommage que ça n’ait pas été fait dès cet été.
    Les interventions de Juninho depuis qu’il est arrivé pansent mon coeur après toutes ces années de mauvaise foi.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>